HomeEntreprises-ManagementLaiterie Soummam : "Une locomotive", selon le Président Tebboune

Laiterie Soummam : « Une locomotive », selon le Président Tebboune

A l’occasion de son inauguration de la 30e éditions de la Foire de la production algérienne (FPA) 2022 à Alger, le Président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a visité plusieurs stands des entreprises nationales.

Le Président Tebboune s’est longuement arrêté au niveau du stand de la laiterie Soummam, où des explications lui ont été données sur l’entreprise, implantée dans la zone industrielle d’Akbou (wilaya de Béjaïa).

En l’absence du patron de la laiterie, Lounis Hamitouche, c’est un représentant de l’entreprise qui a accueilli et donné des explications au chef de l’Etat. Il a expliqué notamment que la stratégie de la laiterie consiste de transformer le lait frais en produits dérivés.

En réponse, le Président Tebboune a indique que le produit de la laiterie est « universel », en soulignant la contribution de l’entrerise à la production nationale. « Seulement, la poudre de lait, nous devons la laisser à la consommation directe du citoyen sous forme de lait », a-t-il demandé, et d’ajouter : « Je pense qu’une industrie comme ça, n’a pas besoin de poudre de lait ».

Le chef de l’Etat s’est félicité des 16.000 vaches dont dispose la laiterie Soummam, qui a atteint un taux d’intégration de 25%, selon le cadre de l’entreprise. « Essayer de diminuer l’utilisation de la poudre de lait », a demandé le Président de la République.

La laiterie Soummam a investi dans 7 fermes

« C’est ce que nous essayons de faire », a répondu le représentant de la laiterie, qui a précisé que « les capacités journalières de stockage de lait frais au niveau de la laiterie sont de 1,2 million de litres », ajoutant que « nous aidons l’agriculteur pour qu’à l’avenir il se développe ».

Faisant savoir que la laiterie a investi dans 7 fermes en Algérie, il a expliqué : « Ce sont nos fermes, des fermes modèles avec une technologie moderne. Et nous offrons tous les moyens pour que les agriculteurs de ces régions produisent de la même façon ».

Et au Président Tebboune de répondre : « Je sais. Je suis ce dossier. Vous êtes une locomotive. Il faut rester une locomotive. » Rappelant que les prix des produits laitiers sont libres, il a indiqué que « le consommateur algérien a le droit au fromage, au Camembert, au yaourt », en insistant sur la nécessité de diminuer l’utilisation de la poudre de lait.

A ce propos, il a indiqué : « La poudre de lait, on l’utilise pour les produits à prix subventionnés, donc faites attention, essayez de diminuer un peu. » Le représentant de la laiterie Soummam a assuré que « c’est ce qu’on essaye de faire, le taux d’intégration on essaye de le relever ».

Discussions avec des investisseurs du Golfe

Le chef de l’Etat a fait état de discussions avec des investisseurs du Golfe pour le développement de fermes de vaches laitières. « Le ministère de l’Agriculture est en discussions avec des investisseurs du Golfe pour développer des fermes de 10.000 à 12.000 vaches » en Algérie, a-t-il fait savoir, en demandant au ministre de l’Agriculture d’intégrer l’entreprise privée dans ce type de projets.

S’adressant toujours au ministre de l’Agriculture, le Président Tebboune a indiqué : « Si vous voulez un terrain à Adrar, à Ménéa ou à Aïn Salah, donnez-leur tout de suite. Je préfère qu’il bénéficie d’une concession et que le sol produise et qu’il mette en valeur la terre et produise du lait au lieu d’utiliser la poudre de lait ».

« Reprenez votre dossier pour voir combien vous avez besoin de superficie. Sachant qu’une vache a besoin d’un hectare, si vous devez élever 10.000 vaches, demandez 10.000 hectares », a indiqué le Président, qui a ajouté : « C’est sans problème. Moi, je vous assure que vous les aurez ». 

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine