HomeActualitéNationalRégulation des prix du poisson : ce qu'a dit le ministre de...

Régulation des prix du poisson : ce qu’a dit le ministre de la Pêche

Le ministre de la Pêche et des Productions halieutiques, Hicham Sofiane Salaouatchi, s’est exprimé, jeudi à Alger, sur la régulation des prix des poissons.

Lors d’un point de presse animé, à l’issue d’une visite effectuée au pavillon dédié à l’agroalimentaire de la 30e Foire de la production algérienne « FPA 2022 », le ministre a été questionné sur les prix des poissons.

En réponse, M. Salaouatchi a souligné que son département s’emploie à mettre en place un mécanisme de régulation du marché, rappelant l’initiative lancée récemment à Alger, relative à la vente directe, du producteur au consommateur, de la dorade royale à 990 DA et du tilapia rouge à 550 DA.

Il a dans ce volet assuré que cette opération  »s’inscrit dans la durée » et s’était élargie à 15 wilayas avec l’objectif de permettre au citoyen d’acheter ces produits à des prix abordables et d’œuvrer à lever le monopole sur certains produits de la pêche.

Création de 500 coopératives dans les différentes branches du secteur

Quelque 500 coopératives dans les différentes branches du secteur de la pêche et de l’aquaculture ont été créées, a indiqué, par ailleurs, le ministre.

Il a précisé que ces coopératives qui visent à mieux organiser le secteur et améliorer la situation socioéconomique de ses professionnels, seront opérationnelles dès la promulgation de leur décret exécutif.

Il a dans ce contexte ajouté que son département continue de promouvoir auprès des professionnels du secteur l’idée de la création de ces groupes professionnels, mettant en avant les avantages de ces coopératives, notamment dans le volet de la réduction du coût des produits ou des services inhérents aux activités de la pêche ou d’aquaculture au profit des membres de la coopérative.

Augmentation du quota de pêche de l’Algérie du thon rouge

Sur un autre registre, le ministre de la Pêche et des Productions halieutiques s’est félicité de l’augmentation du quota de pêche de l’Algérie du thon rouge, passé à 2.023 tonnes pour la campagne de l’année prochaine, contre 1.617 tonnes cette année.

Salaouatchi a estimé que cette augmentation conforte les efforts déployés dans la construction navale et les actions prises dans la promotion de la pêche en haute mer.

Au cours de sa tournée, le ministre s’est longuement entretenu avec les exposants du secteur de la pêche, entre ceux activant dans l’industrie de transformation, la maintenance navale, et la construction de matériel de pêche, les encourageant à ce se regrouper dans des coopératives pour une meilleure visibilité de leurs activités. Quelques 17 exposants du secteur de la pêche participent à la FPA 2022.

Le ministre a également assuré aux opérateurs versés dans l’industrie de transformation qu’une réunion sera prochainement organisée  »pour mieux réorganiser la filière ».

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine