HomeénergieSonatrach entend intensifier ses investissements en matière de production du GNL sans...

Sonatrach entend intensifier ses investissements en matière de production du GNL sans carbone (Hakkar)

Le Groupe Sonatrach entend intensifier ses investissements en matière de production du gaz naturel liquéfié sans carbone durant les prochaines années, a révélé, mercredi, le président directeur général du Groupe, Toufik Hakkar.

Le PDG de Sonatrach s’exprimait lors d’une séance d’audition organisée par la commission des affaires économiques, du développement, de l’industrie, du commerce et de la planification de l’Assemblée nationale populaire (APN), consacrée au débat sur : les « Perspectives de développement de Sonatrach durant le cinq prochaines années ».

M. Hakkar a indiqué, dans ce cadre, que l’orientation vers de nouveaux investissements pour la production du gaz naturel liquéfié sans carbone constituait « l’un des principaux défis du Groupe dans le contexte des mutations internationales en cours ».

Sonatrach se doit de lancer de nouveaux investissements pour produire du gaz répondant à des normes environnementales précises en vue de préserver ses parts de marché et sa réputation, a-t-il ajouté, relevant que certains pays posent désormais des conditions environnementales sur les achats, d’où la nécessité de s’orienter vers le gaz naturel liquéfié sans carbone.

Avec l’émergence de grands producteurs, la concurrence sur le marché international est devenue « plus dure et féroce » comparativement aux années précédentes, d’où l’impératif d’augmenter les investissements dans des projets de qualité en vue de préserver la place de l’Algérie sur le marché, a expliqué le PDG du Groupe.

M. Hakkar a mis en avant l’importance des projets inscrits par le Groupe et destinés à la mise en œuvre de sa stratégie visant à réduire l’empreinte carbone et les émissions de gaz, et ce, dans le cadre des engagements internationaux pris par l’Algérie, mais également en vue de renforcer sa compétitivité.

Ces projets s’inscrivent également au titre du programme quinquennal des investissements, estimé à 40 milliards de dollars.

Le groupe Sonatrach développe des projets de réduction des émissions de carbone dans les circuits de production, mais aussi d’autres projets pour réparer les dommages de l’émission du CO2 à travers sa polarisation en élargissant et en développant les superficies forestières, permettant d’absorber les quantités émises dans l’air.

Le groupe œuvre également à réaliser des projets technologiques à même de développer les infrastructures de Sonatrach, afin de se mettre au diapason des exigences de la nouvelle industrie.

A ce propos, le PDG du groupe a salué les efforts des jeunes cadres algériens formés localement, qui ont veillé à mettre en place ce plan sur le moyen terme en vue de contribuer au développement de l’économie nationale.

Présidant cette audition, le président de la Commission des affaires économiques, du développement, de l’industrie, du commerce et de la planification à l’APN, Kamel Belakhdar a souligné l’importance du groupe qui constitue la colonne vertébrale de l’économie nationale de par sa contribution dans la mobilisation des revenus en devise pour le pays, en plus de ses efforts déployés dans le développement du domaine des hydrocarbures en Algérie.

APS

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine