HomeActualitéNationalÀ l'avenir, l'importation de voitures diesel ne sera pas autorisée

À l’avenir, l’importation de voitures diesel ne sera pas autorisée

Le ministre de l’Industrie, Ahmed Zeghdar, a annoncé, ce jeudi à Alger, la poursuite des efforts pour relancer les entreprises à l’arrêt, qu’il s’agisse d’entreprises publiques ou de celles dont les propriétaires faisaient l’objet de poursuites judiciaires pour corruption, rapporte l’agence officielle.

Lors d’une séance publique de l’Assemblée populaire nationale consacrée aux questions orales, le ministre Zeghdar a expliqué que « son secteur attache la plus haute importance à la relance de toutes les entreprises à l’arrêt notamment les entreprises publiques, ainsi que les entreprises à l’arrêt suite à des décisions définitives de justice en raison de l’implication après des propriétaires dans des affaires de corruption.

« l’importation de voitures diesel ne sera plus autorisée à l’avenir »

Concernant l’industrie automobile, le ministre a affirmé que le pays disposera d’un « tissu industriel intégré dans ce domaine », selon la même source.

Dans le même contexte, il a expliqué que les équipements automobiles seront fabriqués localement grâce aux entreprises nationales de sous-traitance, notant que l’Algérie compte actuellement environ 360 entreprises de sous-traitance et qu’elles ambitionnent de porter leur nombre à plus de 1 million.

Il a également souligné que la politique de transition énergétique du pays nécessite de se tourner à l’avenir vers les voitures hybrides et électriques, soulignant dans le même temps que « l’importation de voitures diesel ne sera plus autorisée à l’avenir », selon le même média.

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine