Homeéconomie numériqueStart-up: l'Algérie ambitionne d'atteindre un million de porteurs de projet en 2023

Start-up: l’Algérie ambitionne d’atteindre un million de porteurs de projet en 2023

Le Premier ministre, M. Aïmene Benabderrahmane a indiqué, lundi, que l’Algérie avait franchi de grands pas dans le cadre de la stratégie du Président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune pour le développement des startup, avec comme objectif un million de porteurs de projet pour 2023, rapporte l’agence officielle.

« Cette avancée a été rendue possible grâce à l’initiative du Président de la République, Monsieur Abdelmadjid Tebboune qui a mis en place un climat favorable à la création de start-up en Algérie et créé depuis, son élection, un ministère en charge de ce dossier », a précisé le Premier ministre qui présidait l’ouverture d’une exposition sur les startup, en marge des travaux de la première Conférence africaine des startup, ouverts aujourd’hui sous le Haut Patronage du président de la République.

Après avoir écouté les différents exposés et préoccupations des gérants de ces entreprises, M. Benabderrahmane qui était accompagné du ministre de l’Economie de la connaissance, des Startup et des Micro-entreprises, Yacine El Mahdi Oualid et du ministre de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire, Brahim Merad, a appelé les jeunes algériens à adhérer davantage à cette stratégie.

Le Premier ministre a donné des instructions à l’effet d’accélérer le traitement des dossiers au niveau du Fonds algérien des startup permettant à ces dernières d’accéder aux sources de financement.

A ce propos, M. Benabderrahmane a souligné que le portefeuille de gestion des fonds d’investissement locaux, doté de 58 milliards de dinars, à raison d’un milliard DA pour chaque wilaya était à même de renforcer la capacité du fonds à financer le plus grand nombre possible de start-up.

Mettant en avant l’impératif de basculer de la gestion purement administrative à la gestion économique, le Premier ministre a insisté sur « l’importance de suivre des approches économiques et financières en matière de gestion des startup ».

Insistant sur la bonne formation qui permettra aux jeunes d’acquérir l’expérience nécessaire pour lancer leurs propres projets, le Premier ministre a affiché la volonté de l’Etat à apporter son appui aux startup algériennes.

Par ailleurs, M. Benabderrahmane a appelé ces entreprises à relever le défis de la fabrication locale des puces électroniques relatives aux pièces d’identité biométrique et de l’élargissement des projets de services qui font la promotion du tourisme, notamment saharien.

L’exposition regroupe 20 startup dont 8 algériennes et 12 africaines dans le cadre de l’incubateur « Incube me ». Elles représentent les secteurs des finances, du commerce électronique, des industries, des technologies, des transports, des services et de l’enseignement.

APS

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine