HomeBanques-FinancesBourse d’Alger : vers la création d'un marché pour le financement des...

Bourse d’Alger : vers la création d’un marché pour le financement des start-up

La Bourse d’Alger s’apprête à créer un marché d’échange d’actions et de financement de start-up conformément à la nouvelle politique économique du pays visant à soutenir l’implantation et le développement de telles entreprises, a annoncé mercredi d’Oran le Directeur général de cette institution Yazid Benmouhoub.

Animant le premier numéro du Forum « Oran Economie », espace lancé par le Conseil de coopération et de suivi en recherche et développement économique relevant du CRASC d’Oran, M. Benmouhoub a souligné que la Bourse d’Alger prépare un projet de création en son sein d’un marché qui s’intéressera au financement des entreprises émergentes. Ce marché s’ajoutera aux deux autres déjà existants dans cette institution destinés à financer les grandes entreprises et les petites et moyennes entreprises.

M.Benmouhoub a relevé que la Bourse d’Alger entend bénéficier du nouvel environnement économique en Algérie grâce aux réformes profondes entreprises par les hautes autorités du pays qui se sont engagées à développer des outils de financement hors du cadre bancaire pour profiter des capacités disponibles sur le marché et encourager les entreprises, notamment émergentes, à s’implanter sur les marchés intérieurs et extérieurs. « Il s’agira également de diversifier les services boursiers et permettre un plus grand nombre d’entreprises d’y accéder », a-t-il ajouté.

Par ailleurs, le même responsable a annoncé que la Bourse d’Alger a élaboré un projet pour développer des instruments de financement (obligations) compatibles avec la chariâa islamique à travers la Bourse. « Ce projet est actuellement au stade de l’étude par les instances compétentes avant d’en statuer ».

Le directeur général de la Bourse d’Alger a également fait part de la disponibilité de son administration boursière à accompagner et soutenir les entreprises nationales désirant obtenir un financement pour leurs activités à travers la bourse, « ce qui leur permet d’élargir leurs investissements et de bénéficier des incitations accordées par l’Etat, lors du passage en bourse, comme la réduction ou l’exonération de certains impôts, selon le cas ».

Lors du Forum, Yazid Benmouhoub a présenté un exposé sur les services offerts par la Bourse d’Alger aux entreprises ou organismes nationaux sollicitant des financements pour s’implanter ou développer leurs activités, ou aux organismes et personnes disposant d’excédents financiers et souhaitant les employer.

D’autre part, il a salué la nouvelle loi sur les investissements qui vise à créer un climat d’investissement attractif, ainsi que le projet de loi de finances de l’exercice 2023, assorti de plusieurs mesures encourageant l’investissement productif et la création de richesses.

APS

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine