HomeEntreprises-ManagementCevital et WEG inaugurent une usine de production de moteurs électriques universels...

Cevital et WEG inaugurent une usine de production de moteurs électriques universels pour machines à laver

Le groupe Cevital et son partenaire brésilien le groupe WEG ont ont inauguré, ce mardi 29 novembre à Sétif, une usine de production de moteurs électriques destinés aux machines à laver.

Implantée dans la zone des activités commerciales de la commune de Guedjel, au sud de Sétif, la nouvelle usine a été inaugurée par le ministre de l’Industrie Ahmed Zeghdar en visite dans la wilaya, en présence de l’ambassadeur du Brésil en Algérie Flavio Marega et du wali de Sétif Mohamed Amine Dramchi.

Selon les précisions données par le ministère de l’Industrie, la nouvelle usine est le fruit d’un partenariat entre le groupe Cevital et l’entreprise brésilienne WEG, spécialisée dans la fabrication de moteurs électriques universels pour machines à laver destinées au marché national et à l’export.

Dans le cadre de ce partenariat, les deux partenaires Cevital et WEG ont créé une joint-venture appelée « WEG Algeria Motors« , détenue à 51% par le groupe WEG et 49% par le groupe Cevital.

La co-entreprise produira annuellement entre 1 et 1,2 million de moteurs électriques pour machines à laver, ce qui permettra de répondre aux besoins exprimés par les entreprises activant dans le domaine de l’électroménager et d’exporter vers l’étranger, notamment vers les pays de nord africains et les marchés environnant. La répartition de la production est estimée à 60% pour le marché local et 40% pour l’export.

Le taux d’intégration augmentera à 80%

Le montant de l’investissement est de 10 millions d’euros. L’usine portera le taux d’intégration des machines à laver produites en Algérie à 80% contre 60% actuellement. L’usine produira des moteurs selon les dernières normes du secteur. En matière d’emploi, l’usine permettra la création de 100 postes de travail.

L’entreprise brésilienne WEG, malgré sa création récente, est l’un des plus importants fabricants de moteurs électriques pour le domaine industriel dans le monde. Son projet à Sétif est aussi le premier investissement brésilien en Algérie. Ce projet s’inscrit dans le cadre de la stratégie de l’entreprise de s’implanter sur le continent africain et de devenir une référence de cette industrie dans cette région.

La production couvre 83% des besoins nationaux

Lors de son inspection de la nouvelle usine, M. Zeghdar a estimé que cette usine « donnera un nouveau bond aux industries de l’électroménager, qui sont considérées comme l’une des branches industrielles les plus efficaces, tant en termes de quantité, de qualité que de rentabilité », a-t-il dit, en faisant savoir que « la production couvre 83 % des besoins nationaux, ce qui a permis d’orienter une partie de la production vers les marchés étrangers. »

Le ministre a ajouté que « les efforts de l’Etat ont permis le développement de cette filière, en s’appuyant sur des partenariats étrangers qui ont une expérience dans le domaine de la technologie, par la création de 120 sociétés garantissant plus de 30.000 postes et l’émergence de pôles industriels pour les industries électroménagères et électroniques, tels que Sétif, Bordj Bou Arreridj et Sidi Bel Abbes. »

Dans des déclarations rapportées par l’agence APS, le ministre de l’Industrie a déclaré que « cette usine est le fruit du partenariat algéro-brésilien ». Il a souligné que le produit de cette usine permettra de couvrir les besoins en moteurs électriques destinés aux machines à laver, du marché local et des entreprises publiques et nationales, dans le cadre de la stratégie d’intégration à laquelle le président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, attache la plus grande importance.

Le moteur produit sera exporté dans des pays africains et européens

M. Zeghdar a révélé que le moteur produit par cette usine sera exporté dans des pays africains et européens, une fois les besoins locaux satisfaits. Il a déclaré que le partenaire brésilien à choisit d’investir en Algérie pour plusieurs raisons, notamment l’attractivité dont jouit l’Algérie, sa position privilégiée en Afrique et sa proximité de l’Europe, avant d’ajouter que ce type de moteurs fait l’objet d’une forte demande dans le monde, estimée à 14 millions d’unités.

Le ministre a considéré que les perspectives de l’investissement avec ce partenaire sont prometteuses, ainsi qu’avec d’autres entreprises, elles permettront d’augmenter le taux d’intégration dans toutes les unités spécialisées dans les technologies appliquées aux machines à laver, il a estimé que cet investissement constitue la preuve de l’efficience de la nouvelle loi sur l’investissement qui accorde tous les avantages dans le cadre de la politique du contrat gagnant-gagnant.

Pour sa part, l’ambassadeur du Brésil en Algérie, Flavio Marega a souligné à cette occasion, que ce partenariat constitue le premier investissement direct Algéro-Bresilien, un partenariat qui promet la concrétisation de nombreux autres investissements et le transfert des technologies, un volet ayant constitué « l’un des facteurs à l’origine du développement au Brésil », a-t-il dit.

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine