Homela deuxMiel : Recul de la production nationale depuis 2018

Miel : Recul de la production nationale depuis 2018

Le président de l’association nationale des apiculteurs professionnels, Slimane Tali, a évoqué, mercredi à Souk Ahras, les raisons de la baisse de la production nationale de miel depuis 2018.

S’exprimant en marge de l’ouverture du salon national du miel et dérivés organisé au jardin public Abdeslam-Zougari jusqu’au 20 novembre par la chambre de l’agriculture et l’association des apiculteurs de wilaya, M. Tali a expliqué que la production de miel enregistre un recul depuis 2018 à l’échelle nationale en raison notamment du changement climatique.

Plus précis, M. Tali, cité par l’agence APS, a indiqué que le rendement de la ruche a chuté de 10 kg en 2018 à 5 kg durant l’actuelle saison. Il a attribué ce grand recul au « changement climatique, à la sécheresse, à l’utilisation anarchique des pesticides et à la régression des aires de prairies mellifères du fait des incendies de forêts enregistrés dans le pays ».

Créée en 2015, l’association nationale des apiculteurs professionnels a signé dernièrement des conventions avec les universités d’Oran, Tlemcen, Boumerdès, Djelfa et Annaba pour développer la filière apicole.

Selon le secrétaire général de la chambre de l’agriculture de Souk Ahras, Hamza Bechihi, le salon regroupe des apiculteurs de Tiaret, M’sila, Khenchela, Alger, Souk Ahras, Tipaza, Bouira, Constantine, Skikda, Annaba, El Tarf, Tizi ouzou et Médéa.

Pas moins de 250 apiculteurs de Souk Ahras ont bénéficié dernièrement de formation dans le cadre des efforts de développement de la filière, a-t-il ajouté.

Lors de sa visite au salon, le wali Lounès Bouzegza a relevé l’importance du développement de la filière par la formation et la grande variété des produits de la ruche exposés par les apiculteurs.

Pour sa part, le président de la coopérative apicole « El Malika » de Souk Ahras, a indiqué œuvrer à sensibiliser les apiculteurs locaux à déplacer leurs ruches vers les zones mellifères des wilayas voisines notamment les vergers d’orangers d’El Tarf et les zones où poussent le romarin et jujubier au Sud de la wilaya de Souk Ahras.

Selon ses organisateurs, le salon vise à rapprocher les producteurs des consommateurs et développer le marché local du miel et ses dérivés.

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine