HomeActualitéNationalAutomobile : les récentes déclarations du ministre de l'Industrie

Automobile : les récentes déclarations du ministre de l’Industrie

Le ministre de l’Industrie, Ahmed Zeghdar, a déclaré que nous cherchons à atteindre un taux d’intégration pouvant aller à 40 %, dans les 5 prochaines cinq années, dans l’industrie automobile.

Le ministre a également a souligné, lors de son intervention à l’occasion de l’ouverture de la 7e édition du Salon international de la sous-traitance (ALGEST 2022), qui se tient du 14 au 17 novembre 2022 au Palais des expositions, que ses services travaillaient à la préparation d’une stratégie claire basée sur une industrie réelle pour toutes les branches industrielles, en particulier dans les industries de la mécanique et de l’automobile.

Le ministre de l’industrie a évoqué les efforts déployés en vue d’organiser et d’encadrer la politique de développement de la sous-traitance et de travailler à l’élaboration d’un plan stratégique clair basé sur une véritable industrie réelle pour toutes les branches industrielles, notamment dans le secteur de la mécanique et automobile.

La tendance sera à la création d’une véritable industrie avec des taux d’intégration allant jusqu’à 40% dans les 5 ans suivant le début de l’industrialisation, par la création d’un partenariat gagnant-gagnant et en mobilisant les capacités et compétences disponibles localement ou avec un partenariat étranger, à condition d’assurer le transfert de technologie.

La publication du cahier des charges régissant l’importation des véhicules neufs se fait attendre. Le délai d’une semaine pour la publication du cahier des charges a déjà été dépassé.

Le 23 octobre dernier, le président Tebboune a instruit le gouvernement, lors d’une réunion du conseil des ministres, de publier le cahier des charges régissant l’exercice de l’activité de concessionnaires d’importation de véhicules neufs d’ici une semaine.

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine