Homeéconomie numériqueDjezzy teste avec succès la 5G à Alger, Oran et Annaba

Djezzy teste avec succès la 5G à Alger, Oran et Annaba

L’opérateur de téléphonie mobile Djezzy a annoncé, ce mercredi 9 novembre 2022, avoir testé avec succès la 5G en partenariat avec Huawei et Nokia confirmant ainsi « les capacités de son réseau à supporter le déploiement de cette nouvelle technologie de cinquième génération ».

« Les tests réalisés récemment au niveau d’Alger, d’Oran et de Annaba ont permis d’atteindre une vitesse de connexion dépassant les 1,5 Gbps dans les trois régions », précise Djezzy, dans un communiqué, en faisant savoir que « d’autres essais sont prévus prochainement avec ZTE à Tlemcen dans le cadre du programme de tests tracé par l’Autorité de Régulation de la Poste et des Communications Electroniques (ARPCE). »

« C’est une nouvelle étape importante dans la vie de l’entreprise que nous venons de franchir avec la réussite des tests 5G. Ce qui illustre nos fortes capacités à intégrer les nouvelles technologies et à répondre aux attentes de nos clients et partenaires en terme de connectivité internet de haut débit », a déclaré Mahieddine Allouche, Directeur général par intérim cité dans le communiqué.

Et d’ajouter: « avec le soutien du FNI son actionnaire majoritaire, Djezzy, entreprise publique économique, est en train d’investir massivement dans la technologie 3G/4G pour poursuivre l’extension du réseau et améliorer la qualité de service pour ses clients ».

« A travers la réussite de cet essai technique, Djezzy démontre ses capacités de s’adapter à l’évolution technologique tout en s’assurant que ses investissements permettent de développer ses systèmes afin qu’ils soient compatibles avec la 5G », conclut le communiqué.

Lundi dernier, le ministre de la Poste et des Télécommunications, Karim Bibi Triki, s’est exprimé sur le déploiement de la cinquième génération de la téléphonie mobile « 5G » en Algérie. Intervenant sur les ondes de la radio algérienne, il a indiqué que la 5G est « un axe important » sur lequel son secteur travaille.

« Il y a différents aspects pour préparer la 5G », a-t-il dit, en citant l’aspect de la préparation des bandes de fréquences qui vont permettre de déployer cette technologie. « Nous avons bien avancé là-dessus », a-t-il indiqué.

« Mais au-delà des fréquences, nous savons que la 5G va nous exiger de déployer plus de sites, donc, un réseau plus dense », a-t-il expliqué, en ajoutat que « cela nécessite aussi des préparatifs en concertation et en coordination avec d’autres départements pour qu’en milieu urbain on puisse être prêts à déployer cette technologie ». Le ministre a ajouté que la technologie 5G sera lancée « dès que cela sera opportun et pertinent ».

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine