HomeActualitéNationalBlé : l’Argentine envisage de reporter ses livraisons à l’Algérie

Blé : l’Argentine envisage de reporter ses livraisons à l’Algérie

L’Argentine pourrait annuler les livraisons de blé vers l’Algérie et d’autres pays de la région, en raison de la sécheresse qui frappe ce pays de l’Amérique du sud.

Le gouvernement argentin s’apprête à annoncer des mesures, potentiellement dans quelques jours, pour permettre aux exportateurs de blé de retarder les expéditions convenues après qu’une sécheresse majeure a frappé la récolte, suscitant des inquiétudes quant à l’approvisionnement intérieur, rapporte ce mardi l’agence britannique Reuters.

Selon une source de la chambre d’exportation de céréales du pays (CEC), citée par Reuters, des mesures seraient publiées « dans les prochains jours » pour permettre aux entreprises de reprogrammer les exportations de blé convenues sans faire face à l’amende normale de 15% des autorités.

L’Argentine, l’un des principaux exportateurs de blé au monde, cherchera à retarder les exportations de céréales au milieu d’une sécheresse qui menace de provoquer la pire récolte depuis près d’une décennie.

« Si le gouvernement veut le faire, qu’il le fasse maintenant, car nous devons faire demi-tour et parler aux clients en Indonésie, au Maroc, en Algérie, en Égypte et leur dire que notre blé a brûlé et renégocier ces contrats », a déclaré à Reuters la source de la CEC.

Cette décision pourrait encore faire grimper les prix mondiaux, après que le temps sec a frappé les producteurs aux États-Unis et que l’invasion de l’Ukraine par la Russie a ralenti les expéditions. La Russie et l’Ukraine sont deux grands producteurs de blé, utilisé pour les céréales et le pain.

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine