HomeEntreprises-ManagementSonatrach : signature de contrats avec les sociétés italiennes Tecnimont et Arkad

Sonatrach : signature de contrats avec les sociétés italiennes Tecnimont et Arkad

Le groupe Sonatrach a signé, ce jeudi au niveau de sa Direction générale à Alger, sept (07) contrats dont deux (02) contrats avec les sociétés italiennes Tecnimont et Arkad, et cinq (05) avec plusieurs sociétés nationales parmi lesquelles des entreprises innovantes et start-ups.

Dans un communiqué rendu public sur sa page Facebook, le groupe pétrolier et gazier a annoncé la signature de deux contrats de développement en EPC avec les sociétés italiennes Tecnomont et Arkad.

Le premier contrat est signé avec l’entreprise italienne Tecnimont, dans le cadre du développement du champ d’hydrocarbures de Rhourde El Baguel. Il consiste en la réalisation, en EPC, d’une usine d’extraction de GPL pour un montant de 56 milliards de dinars équivalent, lit-on dans le document.

« La capacité de traitement prévisionnelle de cette usine est de 10 millions de m3/j de gaz associés permettant la production de 1000 tonnes/j de GPL, 300 tonnes/j de condensat et de 8,7 millions de m3/j de gaz, pour un délai de réalisation de 36 mois », précise la même source.

En concomitance avec la construction de cette usine, ajoute Sonatrach, un contrat a été signé avec la filiale ENAC, Entreprise Nationale de Canalisations, portant sur la construction, en EPC, d’une ligne de canalisations de 14’’ d’une longueur de 65 km, permettant l’expédition du GPL produit par cette future usine vers le réseau de transport de GPL (LR1) à Hassi Messaoud.

La durée prévisionnelle de réalisation de ce pipeline est de 20 mois pour un montant contractuel de 9,9 milliards de dinars.

Pour le deuxième contrat, il a été signé avec la société italienne Arkad dans le but de maintenir les efforts de développement des hydrocarbures au niveau du champs gazier de Tin Fouiyé Tabenkort (TFT), le Groupement TFT (Sonatrach-TotalEnergies), lit-on dans le même communiqué.

Le contrat porte sur la réalisation, en EPCCm (Engineering, Procurement, Construction et Construction Management), d’une nouvelle unité de compression basse pression, d’un réseau de collecte permettant le raccordement de 24 nouveaux puits producteurs à l’usine existante ainsi que le revamping des installations actuelles, détaille la même source.

Et d’ajouter : « Ce projet permettra le maintien du plateau de production à hauteur de 11 millions de m3/j. Le montant de ce projet est de 24 milliards de Dinars équivalent pour un délai de réalisation de 34 mois ».

Cinq contrats signés avec des entreprises algériennes

En appui à la politique de promotion de l’outil national de production adoptée par Sonatrach, cinq (05) contrats ont été signés, par la même occasion, avec des entreprises nationales.

Il s’agit de trois contrats de fourniture d’équipements avec des entreprises innovantes et startups. « Ces contrats permettent à Sonatrach de se fournir en équipements spécifiques aux unités de traitement des hydrocarbures, auprès de sociétés algériennes innovantes qui sont parvenu à fabriquer localement ces équipements, auparavant importés en devises étrangères », explique le groupe pétrolier et gazier.

Ainsi, un contrat a été accordé à la Start-Up Gensol pour la conception, la fabrication et l’installation d’un équipement de séparation à deux étages au niveau de l’unité de traitement de GPL de Hassi Messaoud (GPL2-HMD) pour un montant de 140 millions de dinars.

Deux contrats pour la conception, la fabrication et la fourniture de séparateurs triphasique haute et basse pression au profit de l’unité de traitement de gaz de Tin Fouiyé Tabenkort ont été confiés respectivement à l’entreprise nationale EPE MAGI et l’entreprise nationale ENCC pour un montant de 69 millions de dinars chacun.

Enfin, Sonatrach a également signé un contrat avec sa filiale l’ENGCB, portant la réalisation d’une base de vie destinée à l’hébergement du personnel d’exploitation de la station de pompage en cours de réalisation, de Rhourde Chegga à Hassi Messaoud.

La capacité d’hébergement de cette base de vie est de 82 à 120 personnes. Le délai de réalisation de cette infrastructure est de 24 mois pour un montant contractuel de 3,4 milliards de dinars.

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine