HomeActualitéNationalImportation de véhicules neufs : le cahier des charges publié dans une...

Importation de véhicules neufs : le cahier des charges publié dans une semaine

Le cahier des charges fixant les conditions et modalités régissant l’exercice de l’activité de concessionnaires d’importation de véhicules neufs sera publié dans une semaine.

Cette décision a été annoncée par le Président de la République, Abdelmadjid Tebboune, qui a présidé, ce dimanche, une réunion du Conseil des ministres.

Selon le communiqué du Conseil des ministres, le Président Tebboune a instruit de « publier le cahier des charges de l’activité de concessionnaires d’importation de véhicules neufs d’ici une semaine, et mettre fin grâce à ce texte aux anciennes pratiques qui ont épuisé les citoyens et le trésor public ».

Il a également instruit de « faire la distinction entre l’activité des concessionnaires importateurs et celle des fabricants », et « s’orienter vers une industrie mécanique suivant des normes technologiques modernes ».

Le chef de l’Etat a demandé de « veiller à ce que l’exportation des voitures depuis l’Algérie après leur importation ne se fasse pas au détriment du marché national, des besoins des citoyens et avec les fonds du Trésor public ».

Lors du Conseil des ministres extraordinaire du 9 octobre, le président Tebboune a autorisé les citoyens à importer les véhicules de moins de trois (03) ans « à leurs frais et pour leurs propres besoins et non à des fins commerciales ».

Il a également autorisé « les constructeurs automobiles étrangers à importer les véhicules pour les vendre en Algérie, parallèlement au suivi méticuleux et continu du processus de lancement d’une véritable industrie automobile en Algérie, dans les plus brefs délais ».

Le président Tebboune a aussi ordonné de « présenter le cahier des charges relatif aux concessionnaires automobiles lors du prochain Conseil des ministres (celui d’aujourd’hui, ndlr) ».

Le 13 du même mois, une convention-cadre a été signée, à Alger, entre le ministère de l’Industrie et le constructeur automobile italien FIAT, filiale du groupe Stellantis, prévoyant le lancement d’un projet de construction automobile dans la zone industrielle Tafraoui dans la wilaya d’Oran.

Aux termes de cet accord-cadre, la société italienne mettra en place un projet de fabrication et de production de véhicules « FIAT » en Algérie, et le développement des activités industrielles, des services après-vente et des pièces détachées pour cette marque.

Le ministre de l’Industrie, Ahmed Zeghdar, a indiqué que les premiers véhicules Fiat fabriqués en Algérie devraient être disponibles à partir de la fin de l’année 2023.

De son côté, Renault Algérie Production (RAP) a annoncé la reprise bientôt de son usine de montage de véhicules à Oued Tlelat à Oran.

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine