HomeActualitéNationalCéréaculture : l'Algérie va utiliser des satellites et des drones pour recenser...

Céréaculture : l’Algérie va utiliser des satellites et des drones pour recenser les périmètres irrigués

L’Algérie va recourir, dès décembre prochain, aux technologies de pointes telles que les satellites et les drones pour recenser les périmiètres irrigués destinés à la céréaculture.

C’est ce qu’a annonce le ministre de l’Agriculture et du Développement rual, Mohamed Abdelhafid Henni, lors d’une réunion tenue ce jeudi au siège de son département et consacrée aux préparatifs sur le terrain de la campagne labours-semailles 2022-2023.

A cette occasion, le ministre a annoncé le lancement décembre prochain, du recensement des périmètres irrigués destinés à la céréaliculture à l’aide d’images satellites, précisant que cette opération, qui sera réalisée à l’aide de moyens technologiques de pointe, permettra d’obtenir des données plus précises sur les périmètres effectivement utilisés dans la céréaliculture.

100 drones seront utilisés

Le ministère aspire à porter la superficie destinée à la céréaliculture au cours de la nouvelle saison à « au moins trois (3) millions d’hectares », a-t-il dit, en faisant savoir qu’outre les satellites, cent (100) drones seront utilisés pour recenser les périmètres irrigués destinés à la céréaliculture au niveau de certaines wilayas.

Le secteur s’emploie à porter la productivité dans cette filière à 45 quintaux/hectare pour assurer la sécurité alimentaire du pays, a-t-il indique, selon le compte-rendu de l’agence APS.

Selon la même source, ont pris par à cette réunion, consacrée aux préparatifs de la campagne labours-semailles et aux mesures permettant d’assurer sa réussite, les directeurs locaux des services agricoles (DSA), les directeurs des coopératives agricoles des céréales et des légumineuses (CCLS), le président de l’Union nationale des paysans algériens (UNPA), Abdellatif Dilmi, et le président de la Chambre nationale d’agriculture (CNA), Mohamed Yazid Hambali.

Signature de contrats de performance

La réunion a vu la signature de contrats de performance entre l’administration centrale et les 58 DSA portant sur la réalisation des objectifs de la campagne labours-semailles de la saison 2022-2023.

M.Henni a donné plusieurs instructions relatives à l’accompagnement des agricultures et à la levée de toutes les entraves bureaucratiques entravant l’augmentation de la production.

La facilitation et l’accompagnement des agriculteurs dans l’octroi des autorisations de forage de puits, l’accès au crédit « Rfig » et aux intrants pour produire les semences améliorées et les engrais en temps opportun, figurent parmi les instructions données lors de cette réunion.

Le ministre a rappelé le rôle des autorités locales, les walis en particulier, étant les présidents des commissions de wilaya de préparation, de suivi et d’évaluation de la campagne labours-semailles de la saison 2022-2023.

Conditions réunies pour le lancement la campagne

Il a affirmé, dans ce cadre, que « toutes les conditions sont réunies pour le lancement effectif de cette campagne à la faveur d’une mobilisation à grande échelle, dans le cadre de la coordination avec tous les intervenants de l’intérieur et l’extérieur du secteur ».

M. Henni a salué en outre les mesures et les facilitations prises par les autorités pour augmenter la production des céréales et réduire leur importation, en application des instructions du président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune et ses recommandations données en Conseil des ministres.

Parmi ces mesures, il a cité l’augmentation du prix d’achat des céréales auprès des agriculteurs, l’autorisation d’importer le matériel agricole d’occasion pour renforcer le machinisme dans le secteur et augmenter, partant, le rendement.

Il citera également la majoration de la subvention des engrais de 50% (au lieu de 20%), dans un contexte de hausse des prix sur les marchés internationaux, outre le renforcement de la flotte de transport de l’OAIC, ce qui a permis d' »améliorer l’opération de collecte et de transport des céréales ».

Le ministre a rappelé la mesure introduite dans la Loi de finances complémentaire (LFC 2022) qui oblige les producteurs de céréales de livrer la totalité de leurs récoltes aux CCLS.

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine