HomeActualitéNationalCréation d'un Centre de formation en maintenance des équipements de l'industrie pharmaceutique

Création d’un Centre de formation en maintenance des équipements de l’industrie pharmaceutique

Le directeur de l’Institut pôle d’excellence énergique et automatisation industrielle de Rouiba (Alger), M. Yazid Marghoub, a annoncé la création d’un centre de formation au diplôme de technicien supérieur en maintenance industrielle pharmaceutique.

Dans une déclaration à l’agence APS à l’occasion de la rentrée professionnelle 2022/2023, M. Marghoub a expliqué : « Vu le manque flagrant en main d’œuvre spécialisée dans la maintenance des équipements et machines de l’industrie pharmaceutique et afin de répondre à la demande de certains producteurs, notamment les groupes Saidal et Biopharm, un centre spécialisé destiné à la formation de techniciens supérieurs en maintenance et gestion des équipements de cette industrie a été créé ».

La durée de la formation de la première promotion de cette spécialité, lancée au titre de la session d’octobre 2022, est de 30 mois et concernera 48 stagiaires âgés de 17 à 18 ans, a-t-il précisé ajoutant que le centre prendra en charge la formation théorique. La formation pratique sera assurée par le groupe Saidal qui prendra en charge 24 stagiaires au niveau de l’unité de production d’El-Harrach et par le groupe Biopharm qui prendra en charge les 24 autres. L’unité où aura lieu cette formation pratique sera fixée dans les prochains jours.

Les diplômés de ce nouveau centre rejoindront directement leurs postes de travail en qualité de technicien supérieur en maintenance et gestion des équipements industriels au sein des deux groupes pharmaceutiques.

Compte tenu du nombre croissant des unités de production de médicaments en Algérie, l’on prévoit une hausse du nombre de candidats désirant rejoindre ce nouveau centre en vue de combler le manque de main d’oeuvre en matière de maintenance et de gestion des équipements de l’industrie pharmaceutique », a souligné M. Marghoub.

En Algérie, l’industrie pharmaceutique a vu le jour au début des années 1990, est gérée par le secteur privé à l’exception du groupe Saidal qui relève du secteur public. Après l’entrée en service prochainement de 42 nouvelles unités, le nombre total des entreprises pharmaceutiques passera à 196 laboratoires spécialisés dans la production de médicaments et matériel médical et qui ont grand besoin de formation dans cette industrie assurée par la faculté de pharmacie (créée en 2021) alors que le centre de formation de Rouiba prend en charge la formation de techniciens supérieurs en maintenance des équipements. Il s’agit là de nouvelles spécialités.

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine