HomeLa uneMontage automobile : des groupes français intéressés par le marché algérien

Montage automobile : des groupes français intéressés par le marché algérien

Les entreprises françaises ont exprimé leur volonté d’investir dans le marché automobile algérien, suite à la décision prise par le président Tebboune d’ouvrir le marché à l’importation des véhicules de moins de trois ans d’âge et d’autoriser les constructeurs automobiles à importer des véhicules.

Dans ce contexte, le vice-président et porte-parole du Mouvement des entreprises de France (Medef), Fabrice le Saché, a fait part de l’intérêt des constructeurs automobiles français, tels que Stellantis, qui comprend « Peugeot », « Citroën », « Opel » et « Fiat-Chrysler », pour le marché algérien, rapporte ce mardi Echoroukonline.

M. Le Saché a déclaré que les décisions annoncées par le Conseil des ministres, présidé par le président Abdelmadjid Tebboune, concernant le secteur automobile, suscitent l’intérêt des concessionnaires français, qui considèrent que le marché algérien revêt aujourd’hui une grande importance pour eux, notamment le secteur de la mécanique et de l’automobile, tout en soulignant que le futur partenariat algéro-français est avant tout conditionné à la volonté des Français d’investir en Algérie, qu’ils considèrent comme un marché important.

Dans un contexte connexe, Le président-directeur général de Madar, Amara Charaf Eddine, a confirmé que la holding «Madar», qui a racheté la part de 34% de la Société nationale des véhicules industriels (SNVI) dans Renault Algérie, est prêt et devrait commencer la production, selon le même média.

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine