Homela deuxBorne : "La France est le premier investisseur hors hydrocarbures en Algérie"

Borne : « La France est le premier investisseur hors hydrocarbures en Algérie »

« L’Algérie est engagée dans une ambitieuse diversification de son économie. Les entreprises françaises prêtes à participer à ce mouvement, à contribuer à l’amplifier. La déclaration d’Alger établit une liste de secteurs d’avenir. Nous devons nous en saisir », a déclaré, ce lundi 10 octobre, la première ministre française, Elisabeth Borne, en visite officielle de deux jours à Alger.

« La France a toujours été un partenaire majeur de l’Algérie, le second en termes commerciaux, avec un volume d’échange qui ne cesse d’augmenter », a rappelé la première ministre.

Mme. Borne a indiqué que « la France est surtout le premier investisseur hors hydrocarbures en Algérie. C’est bien la preuve de nos entreprises de construire. Il n’est pas question pour elles de se cantonner à un secteur unique. Il s’agit de bâtir des liens durables et mutuellement bénéfiques dans tous les domaines ».

Évoquant la jeunesse, Elisabeth Borne a souligné que « l’avenir de nos coopérations passe par nos échanges, nos accords et notre détermination ».

Elle a toutefois rappelé que « cet avenir passe aussi par nos jeunesses. Ce sont nos jeunes qui, bien souvent, entreprennent, nous poussent à nous remettre en cause et à innover ».

Elisabeth Borne a indiqué que « les jeunes ont envie de faire, d’agir. Ils foisennent d’initiatives et d’idées. Ils construiront ce que seront nos économies et nos sociétés demain. Ils construiront aussi ce que sera la relation entre la France et l’Algérie ».

« Nous devons multiplier les ponts entre nos jeunesses. Mettre en place les coopérations éducatives, culturelles et entrepreneuriales », a-t-elle ajouté.

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine