HomeénergiePrix du gaz : Signature d'un accord entre Sonatrach et l'espagnol Naturgy

Prix du gaz : Signature d’un accord entre Sonatrach et l’espagnol Naturgy

La compagnie nationale des hydrocarbures Sonatrach et le groupe énergétique espagnol Naturgy ont signé, ce jeudi 6 octobre 2022 à Alger, un accord relatif aux contrats de vente et d’achat de gaz naturel liant les deux sociétés à travers le gazoduc Medgaz, indique le groupe pétrolier et gazier dans un communiqué publié sur son site officiel.

« Sonatrach et son partenaire Naturgy ont convenu de réviser les prix des contrats de fourniture de gaz à long terme existants à la lumière de l’évolution du marché, assurant ainsi l’équilibre de leurs contrats sur une base gagnant-gagnant », précise la même source.

« La signature de cet accord renforce le partenariat de longue date entre Sonatrach et Naturgy et vise à consolider leurs positions sur le marché espagnol », indique le communiqué, ajoutant que « les deux sociétés ont également convenu de poursuivre leurs discussions sur des sujets d’intérêts communs ».

« A travers les contrats qui la lient à Naturgy, Sonatrach a livré durant la dernière décade plus de 83 milliards de m3 à son client sur le marché espagnol, contribuant ainsi au renforcement de la sécurité des approvisionnements gaziers de ce marché », rappelle-t-on.

Le 28 septembre, le PDG de Sonatrach, Toufik Hakkar, avait annoncé la fin des négociations avec le partenaire espagnol Naturgy sur la nouvelle tarification, faisant savoir qu’un accord sera conclu dans « les tout prochains jours » dans ce sens.

Interrogé sur sur la possibilité d’augmenter le volume des exportations du gaz naturel vers le marché espagnol, M. Hakkar a indiqué que la capacité du gazoduc Medgaz reliant l’Algérie et l’Espagne, estimée à 11 milliards M3/an, était exploitée en entier et « nous honorons aujourd’hui nos contrats à 100% avec la partie espagnole ».

S’exprimant en marge d’une cérémonie de signature de plusieurs accords entre Sonatrach et le groupe italien Enel, Toufik Hakkar a précisé qu’il avait été convenu avec six partenaires sur onze de réviser les prix du gaz naturel algérien qui leur est exporté, en attendant de poursuivre les négociations avec les autres partenaires.

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine