HomeActualitéNationalNi endettement extérieur, ni planche à billets, assure le Premier ministre

Ni endettement extérieur, ni planche à billets, assure le Premier ministre

« Nous n’avons pas, et n’aurons pas recours à l’endettement extérieur, comme l’ont fait de nombreux pays, afin de préserver l’indépendance de nos décisions nationales dans tous les domaines », a déclaré, ce jeudi, le premier ministre, Aïmene Benabderrahmane.

En réponse aux questions des députés sur la déclaration de politique générale du gouvernement, le premier ministre a indiqué que le gouvernement ne recourra pas à la planche à billets.

Il par ailleurs souligné que l’investissement dans le domaine du transport aérien et maritime est ouvert à tous et nous accorderont toutes les facilités.

En ce qui concerne l’acquisition d’avions, la transaction a été conclue et nous recevrons quatre avions avant la fin de l’année, a précisé le premier ministre.

Il a par ailleurs déclaré : « Tous les produits de base sont disponibles d’une manière qui suffit à la demande », ajoutant que le gouvernement frappera d’une main de fer pour éliminer les spéculateurs.

La Banque de l’habitat est préparée avec un plan strict, a indiqué M. Benabderrahmane, annonçant la création de quatre banques privées algériennes en Mauritanie et au Sénégal.

« Nous avons achevé les procédures d’implantation des banques en Europe. Nous avons discuté avec des employeurs d’une approche pour implanter des banques à l’étranger », a indiqué le premier ministre.

Compte tenu de la sensibilité de la question de l’importation de voitures, le gouvernement élabore un plan stratégique pour trouver des solutions pratiques. L’État aurait pu créer 10 usines automobiles. Le secteur souffrait de surfacturation, a rappelé M. Benabderrahmane.

Plus de 10.000 DA de crédits à l’économie à juin 2022

Le Premier ministre que le total des crédits bancaires accordés à l’économie nationale s’élevait à 10.037 milliards de dinars jusqu’en juin 2022, notant que l’Etat continue à financer l’économie et à rechercher des sources de financement pérennes, tout en maintenant sa «position ferme» concernant le non recours à l’emprunt extérieur.

Le Premier ministre a expliqué que le total des prêts accordés à l’économie à fin juin 2022 par l’ensemble des banques publiques et privées s’élevait à 10.037 milliards de DA, soit une augmentation de 245 milliards de DA par rapport aux crédits répartis à fin 2021.

Les prêts accordés aux entreprises publiques s’élevaient à 4,148 milliards de dinars à fin juin dernier, contre 3,976 milliards de dinars à fin 2021, soit une augmentation de 171 milliards de dinars, a ajouté le Premier ministre, notant que les prêts accordés aux entreprises privées ont également connu une augmentation de 50 milliards de dinars.

Les prêts accordés à l’économie constituent 64% du total des prêts bancaires, ajoute le premier ministre, soulignant que le développement d’autres outils comme le leasing, la bourse et le capital investissement figurent parmi les « priorités du gouvernement, qui a lancé de nombreuses initiatives ».

Il a souligné que la Direction Générale du Trésor a approuvé le financement de 104 projets avec des apports estimés à 7,7 milliards de dinars à la fin du septembre, notant que le gouvernement cherche à doubler l’activité de ces fonds afin d’accélérer le rythme de investissements dans diverses régions du pays.

S’agissant de la finance islamique, le premier ministre a souligné que ce financement a connu un « développement remarquable au cours de la dernière année », puisque la valeur des fonds déposés dans les banques publiques jusqu’à fin août dernier s’élevait à 4,9 milliards de dinars, tandis que le financement accordés par ces banques s’élevaient à environ 4,9 milliards de dinars pour une valeur de 4,44 milliards de dinars.

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine