HomeActualitéNationalAlgérie-Pays-Bas: un programme de coopération pour renforcer les capacités de la Cour...

Algérie-Pays-Bas: un programme de coopération pour renforcer les capacités de la Cour des Comptes

Un programme de coopération algéro-néerlandais pour le renforcement des capacités de la Cour des comptes, notamment en matière d’audit de performance, a été lancé mercredi à Alger, rapporte l’agence officielle.

« L’objectif de cette coopération est de consolider les acquis de la Cour des comptes en matière d’audit de performance et de concevoir une stratégie de communication notamment auprès des citoyens », a expliqué le président de cette institution, Abdelkader Benmarouf, lors d’un point de presse en marge de la cérémonie de signature du mémorandum d’entente, relatif au programme de coopération bilatérale intitulé « Sharaka 2 ».

Il s’agit pour ce programme de coopération avec la Cour d’audit des Pays-Bas, de développer l’activité de la Cour des comptes en hissant les capacités des magistrats et des vérificateurs financiers nationaux dans le domaine de l’audit de performance et de la communication institutionnelle, a-t-il ajouté.

« Le système néerlandais possède plusieurs atouts de développement dans ce domaine, à travers notamment sa capacité d’innovation dans les systèmes d’audits », a souligné M. Benmarouf ajoutant qu’il s’agira aussi de présenter l’expérience des experts algériens dans plusieurs domaines liés à l’audit autour de la gestion des deniers publics.

Cette coopération est la deuxième entre l’institution algérienne et la Cour d’audit des Pays-Bas, après celle du programme « Sharaka 1 » entre 2017 et 2021, toujours autour de l’audit de performance institutionnel.

Lire aussi: Algérie-UE: un projet de jumelage pour renforcer les capacités de la Cour des comptes
« Cette deuxième phase se caractérise par des missions sur le terrain comprenant des experts nationaux et néerlandais pour le partage des processus d’audit autour de plusieurs thématiques, telles que l’audit environnemental et l’audit des objectifs de développement durable », a expliqué le président de la Cour des comptes.

L’autre signataire du mémorandum d’entente, le vice-président de la Cour d’audit des Pays-Bas, Ewout Irrgang, a souligné l’intérêt de développer le travail d’audit de performance, axé sur l’utilisation des fonds publics, pour expliquer aux citoyens ce processus, « car il s’agit de l’impôt collecté auprès d’eux ».

De plus, ce programme implique l’élaboration d’une stratégie visant la publication de rapports d’audit pour informer les citoyens autour de l’utilisation des deniers publics, a fait savoir le représentant néerlandais.

A noter que ce programme de coopération s’étend sur une durée de cinq ans (2022-2026).

APS

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine