HomeActualitéNationalImportation de matériel agricole : La décision entrera en vigueur la semaine...

Importation de matériel agricole : La décision entrera en vigueur la semaine prochaine (ministre)

Le ministre de l’Agriculture et du Développement rural, Mohamed Abdelhafid Henni, s’est exprimé, lundi, sur la décision relative à l’importation de matériel agricole et des tracteurs de moins de 5 ans, prise lors du Conseil des ministres tenu dimanche dernier.

S’exprimant en marge d’une plénière de l’Assemblée populaire nationale (APN), le ministre a annoncé l’entrée en vigueur, à partir de la semaine prochaine, de cette décision du président de la République, Abdelmadjid Tebboune.

Pour justifier cette décision, M. Henni a expliqué que « non pas parce que la production est insuffisante, notamment les entreprises publiques, mais la demande est très importante pour du matériel adapté, et notamment pour les grandes superficies ».

« L’orientation vers le Sud nécessite du matériel adapté pour les grandes superficies, pour gagner du temps, notamment en matière de gestion des superficies et de la production », a-t-il expliqué dans des déclarations rapportées ce mardi par la radio chaîne 3.

« Donc, c’est une excellente nouvelle. Nous espérons qu’elle donnera plus tard les résultats attendus », a-t-il ajouté, en annonçant l’entrée en vigueur de cette décision la semaine prochaine. S’agissant de la saison labour-semailles, le ministre de l’Agriculture a fait savoir qu’elle débute en ce mois d’octobre et prendra fin en décembre.

Lors de la dernière réunion du Conseil des ministres, le Président Tebboune a instruit de « permettre l’importation du matériel agricole, tous types confondus, ainsi que ses pièces de rechange, soit par les particuliers à titre individuel ou par les sociétés ».

Il a également ordonné d’autoriser l' »importation des tracteurs agricoles de moins de cinq (5) ans, et ce en attendant de parvenir à un équilibre entre les tracteurs fabriqués localement et ceux importés ».

« Les entreprises nationales ont les capacités suffisantes pour couvrir toutes les demandes des agriculteurs »

En décembre 2021, le PDG de l’Entreprise nationale de production de matériels agricoles trading (PMAT), Attouchi Salah, avait annoncé l’augmentation des capacités nationales de production notamment de tracteurs et de moissonneuses, et que les entreprises nationales ont les capacités de couvrir toutes les demandes des agriculteurs.

M. Attouchi avait précisé que les capacités de production d’équipements et de machines agricoles ont augmenté d’environ 5 000 tracteurs par an après la création d’une coentreprise avec l’américain Massey Ferguson et d’environ 1 000 moissonneuses par an avec le partenaire finlandais Sampo.

Intervenant sur les ondes de la radio chaîne 1, le PDG de PMAT avait relevé que les programmes de partenariat ont atteint les résultats souhaités dans le développement de la production agricole, après que le taux d’intégration ait atteint environ 70 % pour les moissonneuses-batteuses et environ 45 % pour les tracteurs.

« Plusieurs joint-ventures spécialisées dans la fabrication de matériel agricole ont été créées au cours des dernières années, dans le but de promouvoir le secteur agricole et d’augmenter la capacité de production », avait-il indiqué.

« Le programme de fabrication de machines agricoles a été lancé dans les années 70 à travers la création de plusieurs entreprises nationales qui sont actuellement en cours de modernisation avec l’appui de l’État dans le cadre du développement de la filière agricole et de l’incitation au travail de l’agriculteur pour élever les capacités de production et répondre aux besoins du marché national des produits agricoles », avait-t-il expliqué.

M. Attouchi avait appelé à la nécessité de mettre en place des lois qui protègent l’industrie algérienne dans ce domaine stratégique, en réduisant les importations anarchiques qui ne servent pas l’industrie locale.

« Les entreprises nationales ont les capacités suffisantes pour couvrir toutes les demandes des agriculteurs, qu’il s’agisse de tracteurs, de moissonneuses-batteuses, de charrues et d’autres équipements agricoles », avait-t-il estimé.

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine