HomeActualitéNationalOuverture d'une ligne aérienne Alger-New-York : l'ambassadrice Aubin s'exprime

Ouverture d’une ligne aérienne Alger-New-York : l’ambassadrice Aubin s’exprime

L’ambassadrice des Etats-Unis d’Amérique en Algérie, Mme Elisabeth Moore Aubin, s’est exprimé sur l’importance de l’ouverture d’une ligne aérienne directe entre l’Algérie et les Etats-Unis (ligne directe Alger-New-York). La diplomate américaine a été interpellée sur ce sujet lors de sa visite dans la wilaya de Djelfa.

Après avoir rencontré le wali de Djelfa, Ammar Bensaad, qui lui a donné un aperçu sur les projets de développement et le potentiel économique de la wilaya. Mme Aubin s’est rendue dans une ferme avicole, qui utilise la technologie américaine et des poussins importés des Etats-Unis.

A cette occasion, le propriétaires de la ferme avicole a interpelé l’ambassadrice américaine sur l’importance de l’ouverture d’une ligne aérienne directe entre l’Algérie et les Etats-Unis, pour réduire les coûts du voyage, comparativement au passage par le Qatar et la Turquie. Selon eux, cela entraînera une baisse des prix et une amélioration de la qualité pour les consommateurs algériens.

« Nous avons demandé à l’ambassadrice pour qu’il y ait un vol entre l’Algérie et les Etats-Unis », a déclaré le propriétaire de l’élevage dans une vidéo postée sur les réseaux sociaux de l’Ambassade des Etats-Unis en Algérie dimanche 25 septembre.

« Nous importons les poussins des Etats-Unis. Ils font escale à Doha (Qatar) avant d’arriver en Algérie, ce qui nous cause beaucoup de pertes financières », a-t-il indiqué. « Nous souhaitons qu’il y ait un vol entre New-York ou Washington vers Alger le plus tôt possible », a-t-il ajouté.

Pour sa part, l’ambassadrice américaine a estimé que l’ouverture d’une ligne directe entre New-York et Alger a un intérêt économique pour les deux parties.

Selon Mme Aubin, l’entrée en service de cette ligne permettra de rallier les deux villes 16 heures en vol direct, et les voyageurs n’auront pas à transiter par une autre ville et à mettre 3 jours pour se rendre d’Alger à New York et vice-versa.

« Nous sommes vraiment impatients de construire cette ligne directe de New York à Alger et nous espérons que cela se produira bientôt », a-t-elle dit.

Pour rappel, le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, s’était exprimé sur ce sujet en juin dernier. « Nous sommes prêts à ouvrir une liaison aérienne directe entre Alger et New York », avait-il déclaré dans son discours d’inauguration de la Foire internationale d’Alger dans sa 53e édition.

L’ouverture d’une ligne aérienne directe entre l’Algérie et les Etats-Unis est un projet de longue date, qui n’arrive pas à voir le jour.

En attendant, les algériens établis aux Etats-Unis et dont le nombre a augmenté ces dernières années, devront faire escale dans d’autres pays pour rejoindre l’Algérie.

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine