HomeActualitéNationalL'excédent de la balance commerciale dépassera 17 milliards de dollars d'ici la...

L’excédent de la balance commerciale dépassera 17 milliards de dollars d’ici la fin de 2022

L’excédent de la balance commerciale de l’Algérie devrait dépasser 17 milliards de dollars d’ici la fin de cette année 2022, a déclaré le Premier ministre Ayman Benabderrahmane, dimanche à Alger, rapporte l’agence officielle.

Dans un discours prononcé à l’issue de la rencontre gouvernement-walis tenue au Palais des Nations, le premier ministre a déclaré que « la balance commerciale a obtenu un excédent estimé à 14 milliards de dollars à la fin du mois d’août dernier et nous nous attendons à ce qu’il dépasse 17 milliards d’ici la fin de 2022. »

La valeur des exportations hors hydrocarbures a atteint 4,4 milliards de dollars fin août dernier, selon le Premier ministre, qui devrait atteindre 7 milliards de dollars d’ici fin 2022. En plus de cela, la réserve de change, qui a enregistré « une augmentation significative dans la période récente », selon le premier ministre.

Par ailleurs, Aymen Benabderrahmane a attiré l’attention sur les rapports internationaux publiés par divers organismes, qui indiquent une amélioration notable du taux de change de la monnaie nationale.

Intervenant dans les différents ateliers organisés, le Premier ministre a évoqué les différentes mesures prises par le gouvernement pour soutenir l’investissement, notamment les facilitations d’obtention du foncier.

Il a affirmé l’engagement de l’Etat à récupérer le foncier industriel destiné à l’investissement et non exploité pendant six mois, à l’effet de le redistribuer aux investisseurs.

Le gouvernement a finalisé la révision de l’ordonnance 04-08 relative au foncier destiné à l’investissement par la mise en place des dernières retouches avant le lancement des agences en charge de sa gestion, a-t-il fait savoir.

Il s’agit de l’Agence du foncier industriel, de l’Agence du foncier touristique et de l’Agence du foncier agricole qui seront chargées des assiettes qui ne sont pas gérées par l’Office national des terres agricoles (ONTA) et l’Office de développement de l’agriculture en terres sahariennes (ODAS).

Annonçant l’inauguration dans les prochains jours de l’Agence algérienne pour la promotion de l’investissement et les guichets uniques y afférents, ainsi que le lancement d’une plate-forme numérique d’investissement, M. Benabderrahmane a insisté sur l’adhésion des autorités locales dans le processus adopté par l’Etat pour promouvoir l’investissement en Algérie.

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine