HomeAutresCCECC partage son savoir-faire sur la construction ferroviaire en milieu désertique

CCECC partage son savoir-faire sur la construction ferroviaire en milieu désertique

La China Civil Engineering Construction Corporation (CCECC) a organisé, ce mardi 20 septembre, à la salle de conférence de la Direction Générale de la SAFEX, la première conférence sous le thème : “Réseau ferré en milieu désertique et phénomène d’ensablement : solutions et mesures d’atténuation”.

Organisée dans le cadre de la participation de CCECC au Salon International des Travaux Publics (SITP), cette conférence a pour but de d’exposer l’évolution des techniques de réalisation de chemins de fer dans des environnements tels que le Sahara algérien. Avec près de 100 participants et invités, exerçant dans les différentes catégories des métiers de travaux publics en général et des chemins de fer en particulier, « cette rencontre est une excellente opportunité d’échanger sur les enjeux et défis de la modernisation du réseau ferré en Algérie, en particulier dans les régions du Grand Sud », a déclaré M. Niu Zengxiang, Directeur Général de la société CCECC en Algérie.

« Nous sommes particulièrement heureux et honorés de partager le savoir-faire acquis par notre entreprise dans le domaine de la réalisation de chemins de fer, notamment à travers l’utilisation de techniques modernes adaptées et le développement de systèmes de protection contre l’ensablement, comme le phénomène de formation des vents de sable et les principes de prévention liés à ce phénomène climatique », précise-t-il. Le DG de CCECC assure également que l’entreprise prend également en considération « les contraintes en amont, durant la phase de conception de réseau ferrée en milieu désertique qui sont particulières et que nous connaissons grâce à notre expérience acquise et les solutions techniques mises en œuvre dans des pays tels que la Chine, l’Arabie Saoudite ou les Emirats Arabe Unis ». Par ailleurs, « la CCECC est prête à participer à la réalisation des projets de chemin de fer dans le grand sud algérien et est également disponible à apporter tout le soutien et l’aide nécessaires pour endiguer ou du moins atténuer le phénomène d’ensablement au niveau des lignes existantes du chemin de fer algérien », assure le premier représentant de la société en Algérie.

Lors de la conférence, l’intervenant, M. OUAR Abdelhamid, consultant international, a présenté l’état de la diversification et du développement ferroviaire en Chine et les mesures prises pour venir à bout du problème d’ensablement que subissent les lignes existantes et éviter ce phénomène pour les nouvelles lignes potentielles.

Cette rencontre veut s’inscrire en droite ligne des efforts du Gouvernement Algérien pour l’extension et l’élargissement du réseau ferroviaire du Nord vers le Grand Sud, auxquels CCECC compte apporter tout son soutien et son savoir-faire. 

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine