HomeActualitéNationalLes exportations espagnoles vers l'Algérie en forte baisse

Les exportations espagnoles vers l’Algérie en forte baisse

La crise diplomatique entre Alger et Madrid a fortement impacté les exportations espagnoles vers l’Algérie.

Le revirement du gouvernement espagnol, dirigé par Pedro Sanchez, sur la question du Sahara occidental, en annonçant en mars dernier son soutien au plan d’autonomie marocain pour ce territoire occupé, a suscité la colère de l’Algérie, qui a pris plusieurs mesures en rappelant tout d’abord son ambassadeur à Madrid.

Ensuite, le 8 juin dernier, Alger a décidé de suspendre le Traité d’amitié, de coopération et de bon voisinage conclu avec Madrid en 2022. Cette décision a été suivi immédiatement par le gel des opérations de domiciliation bancaire du commerce extérieur de biens et produits de et vers l’Espagne.

Plus de quatre mois après ces deux dernières mesures, les conséquences sont de plus en plus visibles du côté espagnol, au vu des pertes qu’ont enregistrées les entreprises espagnoles qui commercent avec l’Algérie.

En effet, les exportations espagnoles vers l’Algérie ont fortement reculé. Selon les données officielles relatives au commerce extérieur communiquées mardi par le secrétariat d’Etat espagnol au commerce extérieur, la valeur des exportations espagnoles vers l’Algérie a été de 28,6 millions d’euros en juillet dernier, contre 155,6 millions d’euros en juillet 2021, soit une baisse de 81,6 %.

Durant le mois de juin dernier, l’Espagne a exporté vers l’Algérie pour 66,6 millions d’euros contre 174 millions en juin 2021, soit une baisse de 61,8%. 

Ainsi, en deux mois (juin et juillet 2022), l’Espagne n’a exporté que pour 95,2 millions contre 330 millions d’euros en juin et juillet 2021, soit une baisse de 235 millions d’euros.

Les exportations espagnoles ont baissé de 71% depuis la décision de l’Algérie en juin dernier de suspendre le Traité d’amitié et de geler le commerce extérieur avec l’Espagne.

De janvier à juillet 2022, l’Espagne a exporté vers l’Algérie pour 940,2 millions d’euros, en baisse de 15,3% par rapport à la même période de l’année dernière.

En revanche, selon les mêmes données, l’Espagne a continué d’importer d’Algérie, essentiellement des hydrocarbures, notamment du gaz naturel. Les deux pays étant liés par des contrats de livraison de gaz par gazoduc (Medgaz).

En juillet dernier, l’Espagne a importé du gaz algérien pour une valeur de 514,6 millions d’euros, en hausse de 41,9% par rapport au mois de juillet de 2021. Durant le mois de juin dernier, l’Espagne en a importé pour 663,1 millions d’euros, soit une hausse de 49,1%. En deux mois, les importations espagnoles d’Algérie ont augmenté de 45,8%. 

De janvier à juillet 2022, l’Espagne a importé du gaz algérien pour une valeur de 4666,8 millions d’euros (4,66 milliards d’euros), soit une hausse de 108,6 %.

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine