HomeActualitéNationalChlef: ensemencement de 900.000 alevins de daurade royale dans une ferme marine...

Chlef: ensemencement de 900.000 alevins de daurade royale dans une ferme marine à Oued Goussine

Une opération d’ensemencement de près de 900.000 alevins de daurade royale a été réalisée récemment à la ferme marine El Mokretar Aqua dans la commune d’Oued Goussine (Nord -ouest de Chlef), rapporte ce dimanche l’agence officielle citant la direction de la pêche et de l’aquaculture.

Selon le directeur du secteur, Hocine Melikeche, il s’agit de la 3eme opération du genre réalisée au niveau de la ferme marine El Mokretar Aqua. Les 900.000 alevins de daurade royale ont été répartis sur trois cages flottantes.

« Avec 32 cages flottantes, la ferme El Mokretar Aqua fait partie des plus grandes fermes marines au niveau national », a-t-il ajouté, soulignant que la commercialisation de ce poisson ensemencé interviendra dans une période allant de 11 à 14 mois ».

La commercialisation de la daurade royale est tributaire de la demande du marché local, mais aussi de la croissance du poisson pour atteindre la taille commerciale fixée par les mandataires, a-t-il encore souligné.

La wilaya de Chlef est parmi les wilayas pilotes en aquaculture marine et en production de daurade royale et de loup de mer.

Selon le même responsable, la production aquacole de la wilaya devrait atteindre, durant la saison en cours, entre 1.600 à 2000 tonnes, ce qui contribuera à la diversification de la ressource piscicole sur le marché local et national, et partant  entraîner une baisse des prix du poisson.

« Un accord a été signé avec les gestionnaires de la ferme marine El Mokretar Aqua en vue de l’ouverture d’un point de vente au chef-lieu de wilaya, dans le but d’assurer la vente directe du poisson au consommateur, à des prix compétitifs », a fait savoir M. Melikeche.

A noter que la daurade royale est écoulée, sur les marchés de Ténès, à des prix fluctuant entre 800  et 1.200 DA/Kg, suivant la taille commerciale du poisson.

La Direction de la pêche et de l’aquaculture de Chlef compte sur les produits de l’aquaculture en tant qu’alternative à la production des ports et abris de pêche, notamment durant les périodes de repos biologique des sardines et d’autres espèces de poissons, qui seront, ainsi, remplacés par des poissons d’élevage, dont la daurade royale, le loup de mer et les moules.             

APS 

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine