HomeénergieAchèvement des travaux du gazoduc Mila-Jijel "avant fin octobre prochain" 

Achèvement des travaux du gazoduc Mila-Jijel « avant fin octobre prochain » 

Les travaux du projet du gazoduc de Hamala dans  la wilaya de Mila jusqu’à Djimla à Jijel seront achevés à « la fin du mois  d’octobre prochain », a déclaré mercredi à Mila le président directeur  général P-dg du Groupe Sonelgaz Mourad Adjal, rapporte l’agence officielle.

Les travaux du projet du gazoduc à partir de la localité Hamala à Mila  jusqu’à  Djimla dans la wilaya de Jijel sur un linéaire de près de 54km  « seront achevés fin octobre prochain ce qui va permettre d’augmenter le  taux de couverture en gaz naturel à l’échelle de la wilaya de Mila », a  précisé le même responsable dans une déclaration à la presse en marge d’une  séance de travail tenue avec les autorités de wilaya au siège du cabinet de la wilaya de Mila.

Actuellement, le taux de couverture en gaz à l’échelle de la wilaya est de  l’ordre de 65% et sera revu à la hausse pour atteindre 80% après  l’achèvement du restant des projets en cours de réalisation pour  l’approvisionnement en cette énergie, selon M. Adjal.

La wilaya de Mila a bénéficié de plusieurs importants projets de développement dont les travaux de réalisation seront lancés « avant la fin  de l’année », a révélé M. Adjal citant à titre d’exemple la station de  transport d’électricité 30/60 kilovolte à la zone industrielle « Bougrana » à Chelghoum Laid au sud de Mila et ce dans le cadre de l’encouragement  offert par l’Etat au profit des investisseurs les soutenant à concrétiser leurs projets et créer la richesse et les postes d’emploi.

Il s’agit également du projet de renforcement du transformateur électrique de Ferdjioua en vue d’augmenter sa capacité de 80 à 140 mégawatt en plus d’autres projets dans les communes de Mila et Oued Segane, a-t-il ajouté, précisant que tous ces projets seront mis en service « avant fin 2023 ».

S’agissant des projets confiés pour le raccordement des zones d’ombre au réseau du gaz naturel et dont la réalisation a été entravée pour non réalisation des réseaux d’assainissement, le P-dg du Groupe Sonelgaz a affirmé qu’il sera procédé avec les autorités locales à trouver les solutions adéquates pour les concrétiser prochainement en garantissant les normes de sécurité requises.

Le même responsable a dans ce contexte ajouté que les entreprises de réalisation sont « revenues avec force » pour travailler après la mesure prise récemment par le ministère de tutelle s’agissant de l’actualisation des prix des matériaux de réalisation pour permettre le lancement de la concrétisation des projets en vue d’améliorer le cadre de vie des citoyens.

Adjal a incité par ailleurs les clients de la Société de distribution d’électricité et de gaz à payer leurs dettes dont le chiffre a augmenté, selon lui, depuis fin 2018 de 61 milliards DA à 214 milliards DA à la fin 2021 en raison de la pandémie coronavirus, et ce pour permettre au Groupe Sonelgaz de concrétiser ses investissements et garantir la qualité du service.

A l’échelle internationale, le même responsable a fait état de l’orientation du Groupe Sonelgaz vers l’exportation, la preuve, a-t-il ajouté, les opérations d’exportation effectuées les derniers jours vers la  Hollande et l’Irak en plus du projet d’exportation de l’énergie vers la Libye, ajoutant que les efforts sont en cours s’agissant d’une étude relative à l’exportation vers des pays européens.

Et d’ajouter que le Groupe Sonelgaz a signé 10 conventions de formation avec des pays africains pour former leurs cadres en Algérie.

APS

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine