HomeEntreprises-ManagementRecyclage du plastique : une grande usine ouvrira avant fin septembre à...

Recyclage du plastique : une grande usine ouvrira avant fin septembre à Mascara

Une grande usine de recyclage de plastique ouvrira ses portes avant la fin du mois de septembre en cours. L’usine est implantée au niveau de la zone industrielle d’Oggaz, à 65 km de Mascara.

Appelée « El Kader Plast », l’usine est « la plus grande usine de recyclage de plastique polypropylène (PP) et plastiques en polyéthylène haute densité (PEHD) en Algérie », rapporte ce mardi le journal El Watan, qui souligne que cet important projet industriel « permettra de réduire la pollution environnementale et aider le pays à rattraper son retard très remarquable en matière de recyclage du plastique dont le taux reste inférieur à 10 % ».

Pour que l’usine sort de terre, l’investisseur, originaire de la wilaya d’Oran, a déboursé plus de 100 milliards de centimes, selon les données rapportées par le même journal.

Selon la même source, quelques 200 postes d’emploi permanent seront créés immédiatement. Ce chiffre est appelé à augmenter pour atteindre 500 postes directs et plus d’un millier de postes indirects dans les trois mois à venir. A ce propos, le gérant de l’usine a indiqué à El Watan, qu' »en collaboration avec l’ALEM (Agence locale de l’emploi), ce sont les jeunes notamment de la commune d’Oggaz et autres régions limitrophes qui seront recrutés en priorité ».

Selon le même média, l’usine est qualifiée de « la plus grande usine de recyclage dans l’Afrique ». Elle est équipée « d’une ligne complète, d’une capacité journalière de 40 tonnes (soit 2000 kg/heure), permettra de recycler les déchets du Plastique polypropylène (PP) et plastiques en polyéthylène haute densité (PEHD) par jour (soit 2 000 kg/heure) », précise-t-on, en ajoutant que « les 70% de granules de plastique recyclés, de très haute qualité, alimentent le marché national et international de l’industrie de transformation du plastique » et que « les 30% seront destinés à la seconde unité de capacité de production de 30 palettes et caisses-palettes par heure ».

« Nous n’avons eu aucune difficulté dans la concrétisation de notre investissement environnemental. Le wali de Mascara et même le directeur général de la BNA nous ont accompagnés tout au long de notre parcours », a assuré l’investisseur à El Watan.

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine