HomeActualitéNationalLes travailleurs d'El Watan suspendent leur grève

Les travailleurs d’El Watan suspendent leur grève

Le journal El Watan est de nouveau disponible dans les kiosques ce mercredi 17 août. Les employés de l’entreprise ont décidé de suspendre leur mouvement de grève.

Les travailleurs de l’entreprise ont commencé leur débrayage par une grève cyclique le 12 juillet dernier, puis illimitée depuis le 29 juillet, pour réclamer le versement de leurs salaires impayés depuis mars 2022 (5 mois de salaires).

Réunis lundi 15 août en Assemblée générale extraordinaire au siège du journal, les salariés de l’entreprise SPA El Watan ont décidé de suspendre leur mouvement de grève pour une durée d’un mois à compter de mardi 16 août.

Dans un communiqué, la section syndicale UGTA du quotidien francophone a indiqué que la décision a été prise à la « majorité » après de « longs débats » lors de l’Assemblée générale et ce pour donner à l’employeur une « ultime chance » de satisfaire la « revendication principale » des salariés à savoir le « versement des salaires impayés depuis le mois de mars 2022. »

« Si les travailleurs d’El Watan ne perçoivent pas la totalité de leurs salaires impayés durant la période susmentionnée, la grève illimitée reprendra le vendredi 16 septembre 2022 », met en garde la section syndicale, qui ajoute que « durant ce mouvement de grève enclenché le 12 juillet 2022, la Direction de la SPA El Watan n’a présenté aucune solution pour le paiement des salaires des travailleurs. »

La réaction de la direction du journal

« C’est avec soulagement qu’El Watan réapparaît aujourd’hui dans les kiosques après un mouvement de grève observé par les travailleurs », a indiqué la direction du journal dans un communiqué paru dans l’édition de ce mercredi du journal, rappelant que « ce débrayage a eu pour cause le non-paiement des salaires pendant 5 mois. »

La direction s’est félicité que « les travailleurs aient pris conscience que le règlement de cette crise passe en premier par la reprise du fonctionnement normal de l’entreprise. »

« Il s’agit de se réapproprier le lectorat et de générer des ressources susceptibles de faire face aux diverses contraintes financières, dont celle, prioritaire, de régler la question du versement des salaires des travailleurs. Il s’agit aussi de s’atteler à apaiser le climat social à l’intérieur de l’entreprise par une série de consultations avec le partenaire syndical », lit-on dans le communiqué.

La même source rappelle que « l’un des principaux éléments de la crise actuelle se situe dans le blocage de tous les comptes bancaires de la SPA El Watan, mesure contre laquelle une requête en référé auprès du tribunal compétent a été déposée en vue du déblocage des salaires des travailleurs, tel que prévu par la loi. »

« Parallèlement, un appel a été lancé aux pouvoirs publics pour qu’El Watan puisse bénéficier des mesures gouvernementales d’accompagnement des entreprises ayant souffert de la pandémie de Covid-19 », précise la même source, qui ajoute : « Malheureusement, cet appel est resté jusqu’à maintenant sans écho. »

« De nouveau, la direction d’El Watan lance un appel aux autorités pour permettre un rééchelonnement de la dette fiscale et bancaire du journal tel que décidé en direction de la plupart des entreprises en difficulté », conclut le communiqué.

Pour rappel, les comptes de l’entreprise El Watan sont bloqués depuis mars dernier à cause de ses dettes d’un montant de 55 millions de dinars d’impôts et de 45 millions de dinars d’un crédit contracté auprès de la banque Crédit populaire d’Algérie (CPA).

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine