Homela deuxPerspectives économiques de l'Algérie : Contraction du PIB en 2022 et 2023...

Perspectives économiques de l’Algérie : Contraction du PIB en 2022 et 2023 (BAD)

La croissance devrait ralentir en 2022 à 3,7 % et en 2023 à 2,6 %, en raison d’une production pétrolière limitée, a indiqué la Banque africaine de développement (BAD), dans son dernier rapport sur les perspectives économiques du pays.

Toutefois, les balances budgétaire et courante affichent une tendance à la hausse à court terme (0,9 % et 0,2 % du PIB en 2022), selon la même institution.

La nette amélioration des finances publiques et de la balance courante est due à l’impact positif à court terme de la crise ukrainienne sur les exportations algériennes d’hydrocarbures.

Néanmoins, cette forte dépendance aux prix du pétrole souligne la nécessité d’une diversification économique, notamment vers la pétrochimie, le gaz et les produits agricoles qui ont un fort potentiel d’exportation, selon le même rapport.

L’inflation devrait augmenter en 2022, compte tenu de la tendance à la hausse des prix mondiaux et d’une politique monétaire qui devraient rester expansionnistes. Les principaux risques sont l’aggravation de la crise sanitaire et la détérioration des termes de l’échange, selon le rapport de la BAD.

L’inflation a augmenté en 2021 pour atteindre 7,0 %, en raison de la moindre disponibilité des denrées alimentaires. La banque centrale a assoupli la politique monétaire en réduisant le taux de réserves obligatoires de 10 % à 2 % et son taux directeur de 3,5 % à 3 %, et a assoupli les règles prudentielles du secteur bancaire.

La dette publique, essentiellement intérieure, a fortement augmenté ces dernières années, pour atteindre l’équivalent de 59,2 % du PIB en 2021, a précisé le même rapport.

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine