HomeénergieTransport des produits pétroliers : achèvement de la première tranche des canalisations...

Transport des produits pétroliers : achèvement de la première tranche des canalisations (PDG de Naftal)

Le PDG de Naftal, Mourad Menouar, a annoncé lundi à Blida, l’achèvement de la première tranche du projet de réalisation des canalisations de transport des produits pétroliers des sites de production vers les sites de stockage, rapporte l’agence APS.

« Les travaux de la première tranche (Skikda-El Eulma) du projet de réalisation de canalisations de transport des produits pétroliers (carburant et GPL) sont achevés », a déclaré M. Menouar, en marge de l’ouverture de la 4ème édition de « Familly days » (Journées de la famille) à la station-service de l’autoroute Est-Ouest « Timezguida-Nord ».

Il a expliqué que ce projet s’étend de la wilaya de Skikda jusqu’à Alger, en passant par El Eulma (Sétif) et plusieurs autres wilayas, qui seront alimentées à l’avenir, à partir de ces canalisations. « Les travaux de la 2ème tranche du projet seront lancés prochainement », a-t-il signalé.

Outre ce projet, inscrit dans le cadre du programme d’investissement ambitionné par Naftal pour les cinq prochaines années, le même responsable a fait part de l’achèvement des études concernant un 2ème projet similaire portant sur l’acheminement du gaz de pétrole liquéfié(GPL).

Il s’agit, a ajouté le PDG de Naftal, de la réalisation de canalisations pour l’acheminement du GPL à partir d’Arzew vers Alger, en passant par plusieurs wilayas, dont Blida, Ain Defla et Chlef, qui seront toutes approvisionnées, à l’avenir, à partir de ces canalisations. « Le projet est actuellement au stade de fourniture des canalisations » a-t-il informé.

Cette opération « n’est pas facile », a estimé M.Menouar, citant en cause l’important volume des canalisations requises, estimé à 450 km, « impossible à couvrir par la production locale ».

Il a, néanmoins, affirmé l’importance de ces deux projets dans la « réduction des frais de transport des produits pétroliers d’une part, ainsi que le gain du temps et la sécurisation de leur transport d’autre part ».

M. Menouar a, d’autre part, signalé la signature de contrats commerciaux, actuellement en vigueur, avec des pays du Sahel, dont la Mauritanie, le Niger et le Mali, pour notamment l’exportation d’huiles de moteur et d’huiles industrielles, les produits pétroliers étant du domaine exclusif de Sonatrach.

Après avoir déploré le fait que le volume des échanges commerciaux avec ces pays « n’est pas à la hauteur de nos ambitions », pour plusieurs causes, notamment la difficulté d’acheminement de ces produits vers ces pays, en raison des conditions géographiques et du climat, le PDG de Naftal a affirmé la « détermination de son entreprise à surmonter ces difficultés et à doubler d’efforts pour accroître le volume de ses échanges commerciaux ».

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine