HomeénergieLa Russie est le deuxième fournisseur de gaz de l'Espagne alors que...

La Russie est le deuxième fournisseur de gaz de l’Espagne alors que les flux algériens chutent

La Russie a remplacé l’Algérie en tant que deuxième fournisseur de gaz naturel de l’Espagne en juin après la chute des flux en provenance de ce pays d’Afrique du Nord au milieu d’une querelle diplomatique, rapporte ce lundi 12 juillet 2022 Bloomberg.

Les importations en provenance de Russie ont atteint 8 752 gigawattheures en juin, plus que doublé par rapport à mai et correspondant à 24 % de la demande totale de l’Espagne, selon l’opérateur de réseau gazier Enagas SA.

Les livraisons en provenance d’Algérie sont tombées à 7 763 gigawattheures contre 9 094 gigawattheures en mai, soit environ la moitié du chiffre de juin 2021 et représentent désormais 22 % de la demande, selon le même média qui précise que les États-Unis restent le plus grand fournisseur, avec une part de 30 %.

La baisse des flux de gaz en provenance d’Algérie, historiquement premier fournisseur de l’Espagne, fait suite à un affrontement diplomatique entre les deux pays après la décision du Premier ministre espagnol Pedro Sanchez de soutenir le Maroc dans un différend sur le Sahara occidental, a expliqué Bloomberg.

Bien que cela ait accru l’exposition de l’Espagne aux tensions géopolitiques résultant de l’invasion de l’Ukraine par la Russie, la part des importations en provenance de Russie est encore bien inférieure à celle de certains autres pays européens.

Le mois dernier, le gaz a commencé à circuler de l’Espagne vers le Maroc via le gazoduc Maghreb-Europe, une liaison qui envoyait habituellement du carburant dans l’autre sens et que l’Algérie a stoppée l’année dernière, selon le même média.

L’Algérie a déclaré que le gaz qu’elle envoie en Espagne via un autre gazoduc ne peut pas être réexporté vers le Maroc.

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine