HomeActualitéNationalBenbouzid : 70% des malades se dirigent vers les CHU

Benbouzid : 70% des malades se dirigent vers les CHU

Le ministre de la Santé, Abderrahmane Benbouzid, a indiqué, vendredi à Constantine, que 70% des malades se dirigent actuellement vers les hôpitaux universitaires », ce qui crée, estime-t-il, ‘’une grande pression ».

Le ministre a souligné que « ces hôpitaux universitaires sont censés être réservés à la formation, à la recherche et aux stages, surtout qu’ils sont dotés d’équipements médicaux de haut niveau destinés aux opérations lourdes », a-t-il indiqué au cours Au cours de sa visite à l’établissement public hospitalier (EPH) de Didouche Mourad, dans le cadre d’une visite de travail et d’inspection dans la wilaya de Constantine.

M. Benbouzid a ajouté que les établissements de santé de proximité offrent plusieurs services médicaux dont la radiologie, en plus d’une permanence 24h/24 dans le but de rapprocher le médecin du malade et alléger la pression sur les hôpitaux, ce qui, dit-il, « atténuera les souffrances des malades ».

Le ministre a affirmé que les services de son département ministériel « œuvrent actuellement à rapprocher le médecin du malade à travers le renforcement des établissements de santé de proximité ».

Nécessité d’améliorer les services d’urgences médicales

Selon le compte-rendu de l’agence APS, le ministre de la Santé a donné son accord de principe pour l’extension de l’hôpital de Didouche Mourad, après avoir écouté des explications concernant cet établissement de santé, insistant également sur « la nécessité de se focaliser sur l’amélioration des services des urgences médicales ».

Dans une déclaration à la presse au terme d’une visite à des infrastructures locales de santé, le ministre a mis l’accent sur « la nécessité de se focaliser sur le secteur de la santé et améliorer les services fournis aux citoyens dans les services des urgences médicales, conformément à la stratégie du président de la République, Abdelmadjid Tebboune ».

Il a ajouté que « le scanner, les appareils de radiologie, l’hygiène et le bon accueil sont des priorités à fournir dans les infrastructures de santé relevant du secteur public, considéré comme la destination principale de la majorité des citoyens, et ce, afin de permettre aux staffs médicaux d’assurer une meilleure prise en charge des malades, rapidement ».

Le ministre a déploré, par ailleurs, la situation dans laquelle se trouvent certains services du Centre hospitalo-universitaire CHU Benbadis, lors de sa visite à cette infrastructure de santé, surtout en ce qui concerne les équipements médicaux, les conditions d’accueil, l’état de la cantine centrale, les scanners à l’arrêt, le manque d’hygiène dans les urgences médicales et les blocs opératoires, assurant que « les mesures nécessaires seront prises pour améliorer la situation ».

Dossier des maîtres-assistants

S’agissant du dossier des maîtres-assistants, le ministre de la Santé a indiqué que celui-ci « a été achevé après une série de rencontres et de consultations avec le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique », précisant dans ce sens que « les chefs de service des infrastructures sanitaires du pays ont été contactés cette semaine pour connaître leurs besoins selon les spécialités, tandis que les listes ont été arrêtées pour effectuer le concours d’ici début 2023 ».

Le ministre a donné, en outre, son accord de principe pour l’extension de l’hôpital de Didouche Mourad après avoir écouté des explications à ce sujet, et compte tenu également de la croissance démographique enregistrée dans cette région avec la création de nouveaux pôles urbains.

Au cours de sa visite à la clinique internationale « Imen » de statut privé, le ministre a affirmé : « Nous œuvrons à élaborer une cartographie nationale numérique pour une prise en charge plus efficace de l’infarctus aigu du myocarde », ajoutant que cette cartographie sera en mesure de faciliter pour le médecin généraliste l’orientation des malades présentant les symptômes d’une crise cardiaque ou une obstruction des artères vers la structure sanitaire spécialisée la plus proche, pour une prise en charge rapide qui leur évitera la mort ou la paralysie.

Présentant quelques statistiques, le ministre a indiqué que durant la pandémie du coronavirus en 2021, il a été procédé à la réalisation de 223 opérations de transplantation rénale contre 270 opérations en 2019, un « chiffre acceptable », selon le ministre qui a indiqué que les opérations de greffe de cornée ont été reprises récemment, alors qu’elles étaient gelées.

Il a indiqué, à ce titre, que 10 opérations de greffe de la cornée importées des Etats Unis d’Amérique ont été effectués.

Lors de sa visite dans la wilaya de Constantine, M. Benbouzid a inspecté également « Dar Waha » relevant de l’association Waha d’aide aux malades atteints de cancer, implantée dans la circonscription administrative Ali Mendjeli.

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine