HomeLa uneImportation pour la revente en l'état : le ministère du Commerce annonce...

Importation pour la revente en l’état : le ministère du Commerce annonce une nouvelle mesure

Le ministère du Commerce et de la Promotion des exportations a annoncé, dans un communiqué, une nouvelle mesure concernant l’importation de matières premières, de produits et marchandises destinés à la revente en l’état.

En effet, les importateurs activant dans ce domaine sont obligés de finaliser les procédures de domiciliation bancaire avant d’entamer l’opération d’importation.

« Le ministère du Commerce et de la promotion des exportations porte à la connaissance de l’ensemble des opérateurs activant dans le domaine de l’importation des matières premières et des produits et des marchandises destinés à la revente en l’état qu’ils sont obligés de finaliser les procédures de domiciliation bancaire avant d’entamer toute opération d’importation », lit-on dans le communiqué du ministère.

« Toute importation sans domiciliation bancaire ne sera pas autorisée à entrer sur le territoire national », met en garde le ministère du Commerce, en rappelant que « la domiciliation bancaire pour l’importation de matières premières, de produits et marchandises destinés à la revente en l’état est conditionnée par la délivrance par ses services d’un document en se connectant à la plateforme numérique : https://www.commerce.gov.dz/import ».

Le 24 avril dernier, le département de Kamel Rezig avait informé, dans une note adressée aux banques via l’Association des banques et établissements financiers (Abef), que les importateurs doitvent obtenir un document délivré par les services de l’Agence nationale de la Promotion du Commerce Extérieur « Algex », pour domicilier leurs opérations auprès des banques.

Les opérateurs économiques sont dans l’obligation de consulter cette plateforme, préalablement à toute opération de domiciliation bancaire, et ce, afin de vérifier l’indisponibilité des produits à importer sur le marché national, selon la même note.

Le 17 mai, dans une autre note adressée aux directeurs des banques et des établissements financiers, l’Abef a indiqué que « suite aux difficultés signalées par la place bancaire, nous n’avons pas manqué de saisir le Ministere du Commerce, en vue de nous apporter plus de précisions, notamment en ce qui concerne importation de certains produits tele que : les intrants destinés à la production, produits pharmaceutiques, produits stratégiques destinés aux différents marchés des organisemes puhlics, l’importation d’animaux etc. »

En réponse, le ministère đu Commerce, a confirmé à l’Abef que « toutes les marchandises importées et destinées à la revente en l’état sont concernées par cette procédure obligatoire ».

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine