HomeénergieOuverture de la 26e Journée de l'Energie à Alger

Ouverture de la 26e Journée de l’Energie à Alger

Les travaux de la 26ème édition de la Journée de l’Énergie ont été ouverts, samedi à Alger, en présence du plusieurs membres du gouvernement et des experts dans le secteur énergétique. 

Placée sous le thème «pour une transition énergétique avec l’hydrogène vert», l’ouverture de cette Journée d’étude a vu la présence du ministre de la Transition énergétique et des Energies renouvelables Benattou Ziane, le ministre de l’Energie et des Mines Mohamed Arkab, le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique Abdelbaki Benziane, et du ministre de l’Industrie Ahmed Zeghdar.

M. Arkab a souligné que « la rencontre est une occasion importante de discussion et d’échange d’idées entre le monde académique, les experts, les agents économiques et les secteurs concernés par l’énergie et la transition énergétique, afin d’analyser les différents aspects et enjeux liés à l’énergie, leurs implications et des défis sous différents angles et avec de multiples approches », selon un communiqué du ministère publié sur sa page Facebook.

Le ministre a également souligné que « le monde connaît actuellement une étape importante caractérisée par l’accélération du rythme de la recherche scientifique et technologique qui a conduit à des transformations profondes et rapides dans divers domaines afin de construire des économies plus dynamiques et compétitives caractérisées par l’innovation ».

Le ministre a également souligné que «les défis sont nombreux, tant ceux liés à la transition énergétique à travers la construction d’un nouveau modèle énergétique qui prend en compte les capacités du pays en ressources naturelles que la façon de les utiliser rationnellement afin de créer de la richesse et de s’appuyer de plus en plus sur l’efficacité énergétique sur le d’une part et s’adapter aux contraintes environnementales et aux changements climatiques ainsi qu’aux nouveaux modes de mobilité et de consommation d’énergie d’autre part.

Par conséquent, « le secteur de l’énergie et des mines a adopté une stratégie dans la perspective d’assurer la sécurité énergétique à long terme en augmentant la base de nos réserves de combustibles fossiles, en particulier le gaz naturel, en diversifiant le mix énergétique avec un déplacement progressif et croissant vers de nouveaux et les énergies renouvelables, notamment solaire et nucléaire, et le développement de l’hydrogène ».

Articles associés
Groupe des Sociétés Hasnaoui, Batimatec 2022

Fil d'actualité

Articles de la semaine