HomeActualitéNationalProduction de l’insuline: Le ministère de l’industrie pharmaceutique répond à Novo Nordisk

Production de l’insuline: Le ministère de l’industrie pharmaceutique répond à Novo Nordisk

Le ministère de l’industrie pharmaceutique a répondu aujourd’hui sur sa page officiel de Facebook que les informations de référence qu’il a annoncé dernièrement sur l’affaire de la production de l’insuline auprès du laboratoire danois Novo Nordisk, ne peuvent être considérées comme des « allégations ». Le ministère précise qu’une notification officielle a été envoyée le 31 janvier 2022 par l’Inspection Générale du Ministère de l’Industrie Pharmaceutique dans le contexte du monopole de l’insuline. De multiples convocations ont été envoyées à la Direction Technique Novo Nordisk par la Direction du Contrôle et la Direction de la Vigilance Stratégique, lui ordonnant de déposer des programmes d’importation au cours de l’année 2021 et de les mettre en œuvre au cours de l’année 2022.

« Afin d’assurer l’approvisionnement du marché national, les programmes d’importation étaient soumis au certificat de contrôle, qui était signé dès son dépôt », précise le ministère.

Des dénonciations officielles reçues par les services du Ministère de l’Industrie Pharmaceutique par les partenaires (Association des Répartiteurs Pharmaceutiques Algériens ADPHA) concernant la vente régulière sous condition pratiquée par les services commerciaux dudit laboratoire. Selon le ministère, après plus de 23 ans de ses premiers engagements, Novo Nordisk n’a pas réalisé la production d’insuline en Algérie.

Notons que le laboratoire pharmaceutique affirme que «c’est avec stupéfaction que Novo Nordisk Algérie a pris connaissance, en date du 27 avril 2022, dans le numéro publié par Santé News.DZ d’une vidéo comportant des allégations qu’elle conteste par le présent communiqué droit de réponse, conformément aux dispositions de la loi sur l’information». Ajoutant que «Novo Nordisk Algérie conteste vivement l’intégralité de ces allégations. Novo Nordisk Algérie jouit d’une notoriété et réputation exemplaires bâties sur des principes ainsi que des valeurs de transparence et d’éthique».

Pour rappel, le ministre de l’Industrie pharmaceutique avait pointé du doigt dans un entretien diffusé sur le site Santé News le comportement de certains lobbies internationaux pharmaceutiques, en citant nommément le laboratoire danois et précisant à propos de Novo Nordisk, que «nous leur avons donné un programme d’importation de 3 millions d’unités et, depuis qu’a commencé l’importation, il nous ont livré de 100 000 à 200 000 boîtes, ce qui crée une tension et des formes de peur de rupture chez les patients et même les pharmaciens étaient dans l’incompréhension». Soulignant qu’«habituellement, quand il y a un programme d’importation signé normalement il y a des perturbations sur le marché, mais c’est le contraire qui s’est produit. De plus, le laboratoire a pratiqué une forme de politique de spéculation». C’est pour toutes ces raisons que le ministère de l’industrie pharmaceutique a convoqué les représentants de ce laboratoire et lui a donné un avertissement et il y a une proposition de sanctions financières.

Articles associés
Groupe des Sociétés Hasnaoui, Batimatec 2022

Fil d'actualité

Articles de la semaine