HomeénergieMalgré les sanctions contre la Russie : L'OPEP+ devrait s'en tenir à...

Malgré les sanctions contre la Russie : L’OPEP+ devrait s’en tenir à l’accord existant

L’OPEP + devrait s’en tenir à son accord existant et convenir d’une autre petite augmentation de la production pour juin lors de sa réunion du 5 mai, a rapporté , jeudi dernier, l’agence britannique Reuters, alors même que la Russie s’attend à ce que sa production diminue encore.

L’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et ses alliés dirigés par la Russie, collectivement connus sous le nom d’OPEP+, ont annulé les réductions de production record en place depuis que la pandémie de COVID-19 s’est installée en 2020.

Dans le cadre d’un accord conclu en juillet de l’année dernière, le groupe devrait augmenter ses objectifs de production de 432 000 barils/jour chaque mois jusqu’à la fin septembre, pour annuler ses réductions de production restantes, selon la même source.

Le mois dernier, il a accepté d’aller de l’avant avec l’augmentation de production prévue pour mai. Cependant, les principaux consommateurs, les États-Unis en tête, ont pressé le groupe d’augmenter sa production à un rythme plus rapide, d’autant plus que les sanctions occidentales ont frappé la production russe, a rappelé Reuters.

Le groupe a cependant du mal à produire selon ses objectifs convenus, une tendance qui devrait se poursuivre. Il a produit 1,45 million de barils/jour en dessous de ses objectifs de production en mars, alors que la production russe commençait à baisser, selon les données.

La Russie pourrait voir sa production de pétrole chuter de 17 % en 2022, selon un document du ministère de l’Économie consulté par Reuters, alors que Moscou se débat avec les sanctions occidentales, a rappelé l’agence britannique.

Articles associés
Groupe des Sociétés Hasnaoui, Batimatec 2022

Fil d'actualité

Articles de la semaine