HomeActualitéNationalLoi sur l'investissement, réforme des subventions, réserves de blé... les annonces du...

Loi sur l’investissement, réforme des subventions, réserves de blé… les annonces du président Tebboune

Lors d’une entrevue avec des représentants de la presse nationale diffusée samedi soir sur les chaînes de la télévision et de la radio nationales, le Président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a fait plusieurs annonces, notamment au sujet de la réforme des subventions, la loi sur l’investissement, la pénurie de certains médicaments et les stocks de blé dont dispose l’Algérie.

S’agissant de la réforme des subventions, le chef de l’Etat a annoncé la constitution, vers fin le mois de mai prochain, d’une commission nationale chargée de la révision des subventions publiques en vue de passer de subventions généralisées vers des subventions orientées aux véritables bénéficiaires, et ce, avec l’association de l’ensemble des parties prenantes. 

Cette commission regroupera des représentants de « l’Assemblée populaire nationale (APN), du Conseil de la nation, des syndicats, des partis politiques ainsi que toutes les forces vives du pays qui émettront leurs avis sur cette question de manière organisé », a affirmé le Président Tebboune qui s’exprimait lors de sa rencontre périodique avec des représentants de la presse nationale. 

Annonçant la « levée, d’ici la fin de l’année, des subventions sur certains produits dans le cadre d’un mécanisme national », le président Tebboune a assuré que le Gouvernement ne prendra aucune décision de manière unilatérale.

Il a souligné, à cet égard, que les dépenses budgétaires feront l’objet d’une « révision structurelle », affirmant que « les subventions au profit des classes vulnérables et moyennes étaient irréversibles, en ce sens qu’elles représentent l’un des principes de l’Algérie indépendante, consacré dans la déclaration du 1er novembre ».

« Il s’agit seulement d’orienter les subventions au profit des véritables bénéficiaires », a rassuré le président de la République. A rappeler que la Loi de Finances 2022 comprend un article portant révision de la politique de subventions publiques à travers un mécanisme national. 

La loi sur l’investissement présentée en Conseil des ministres d’ici un mois 

La nouvelle loi sur l’investissement sera présentée en Conseil des ministres d’ici un mois, a annoncé le président Tebboune, affirmant que 2022 se voulait une « année économique par excellence » grâce aux nombreuses facilitations accordées dans le domaine économique et en faveur de l’investissement.

Rappelant la levée des obstacles sur « plus de 800 projets sur 900 projets d’investissement gelés », le chef de l’Etat a précisé que ces mesures permettront la création de 52.000 emplois, « un miracle » qui s’est produit, a-t-il dit.  

Le Président Tebboune a également rappelé les acquis réalisés dans le domaine de la lutte contre la spéculation illicite qui a été criminalisée en vertu d’une loi, en sus de la réglementation des opérations d’importation et d’exportation.

Il a, en outre, évoqué la préparation d’une loi de finances complémentaire pour l’exercice 2022 en vue de prendre en charge les dépenses supplémentaires inscrites au titre de l’exercice en cours.

Les réserves de blé couvrent une période de 8 mois

Concernant le blé, le président de la République a fait savoir que les réserves de blé en Algérie couvraient une période de huit mois. « L’Algérie possède actuellement des réserves pouvant couvrir une période de huit mois. Nous sommes à la veille de la campagne de moisson dans le Sud ainsi qu’au Nord dans deux mois », a-t-il déclaré.

Rappelant que les mesures prises par l’Etat pour encourager la production agricole, en tête desquelles l’augmentation du prix d’achat des céréales et des légumineuses auprès des agriculteurs. Le chef de l’Etat a fait observer toutefois que la solution radicale pour faire face à la flambée des cours des céréales et à leur pénurie sur le marché international résidait dans l’augmentation de la production nationale.

« Nous avons insisté sur la production locale de l’huile et du sucre et l’augmentation du rendement des céréales à 40 quintaux/hectare, et ce, avant même le début de la crise ukrainienne. Nous appelons et nous veillons à l’application de ces instructions pour protéger le pays des répercussions des crises étrangères », a-t-il dit.

Enquête sur les raisons de la pénurie de certains médicaments

Le Président Tebboune a indiqué avoir instruit l’Inspection générale de la Présidence de la République pour enquêter sur les raisons de la pénurie de certains médicaments. « L’Inspection générale de la présidence de la République est en train d’enquêter sur les raisons de ces pénuries qui ne devraient pas exister », a-t-il précisé.

Il a fait observer qu’il ne s’agit pas d’un problème de moyens matériels ou financiers, car « nous avons de l’argent », a-t-il dit, tout en qualifiant ces perturbations « d’anormales ».

Le chef de l’Etat a également promis de communiquer les résultats de l’enquête, une fois celle-ci terminée, rappelant que l’Inspection générale de la Présidence de la République a été créée à l’effet de mener ce genre d’enquêtes. Il a fait savoir que 37 inspecteurs de la Présidence de la République ont été mobilisés pour mener cette enquête.

A une question sur l’existence de « lobbies » dans le secteur du médicament, le Président de la République a indiqué avoir déjà donné des instructions pour l’importation « dans l’immédiat » de médicaments en rupture de stocks pour contrecarrer ces lobbies.

Algérie Eco avec APS

Articles associés
Société Générale

Fil d'actualité

Articles de la semaine