HomeActualitéNationalFermeture du journal Liberté : l'ambassadrice US réagit

Fermeture du journal Liberté : l’ambassadrice US réagit

Créé en juin 1992, le quotidien francophone Liberté a cessé de paraître. La dernière édition publiée, hier jeudi 14 avril 2022.

L’homme d’affaires et patron du Groupe Cevital et propriétaire du journal, Issad Rebrab, a décidé de le fermer, en raison de la situation économique du journal.

L’ambassadrice américaine en Algérie, Mme. Elizabeth Moore Aubin, a réagi, ce vendredi 15 avril 2022, sur son compte Twitter, à la fermeture du journal.

« Aujourd’hui est le premier jour en 30 ans sans le journal Liberté en Algérie. Je suis désolé de voir cette institution respectée fermer ses portes », a indiqué la diplomate américaine dans son tweet.

« Au fil des ans, j’ai apprécié les caricatures politiques du Dilem et le travail professionnel de toute son équipe de journalistes et de rédacteurs », a indiqué l’ambassadrice sur son compte Twitter.

Dans une déclaration publiée dans la dernière édition du journal, Issad Rebrab a évoqué les raisons de la fermture du quotidien, expliquant que la situation économique du journal « ne lui permet qu’un court et vain sursis ».

« Ce quotidien d’information a été proposé à la vente mais il a été victime, comme beaucoup de supports de presse, de l’évolution mondiale des comportements des lecteurs qui s’oriente vers la presse électronique. »

«Le problème procède autant de l’état général récessif de la presse papier que du contexte commercial qui prive le journal de la contribution de vitales annonces publicitaires et de l’amenuisement accéléré du lectorat. Depuis un temps, le journal est distribué à perte. Et la perspective n’est point encourageante. La décision est aussi à replacer dans un contexte plus large d’évolution dans l’organisation des activités que j’ai, jusqu’ici, initiée et dirigée », a-t-il expliqué.

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine