HomeénergieGaz : "il n’est pas exclu de procéder à un recalcul des...

Gaz : « il n’est pas exclu de procéder à un recalcul des prix avec notre client espagnol » (Hakkar)

L’année 2022 commence sous de bons auspices pour le groupe Sonatrach pour ce qui est des découvertes pétrolières, a indiqué vendredi le Pdg du groupe, Toufik Hakkar.

« Durant ces trois premiers mois, Sonatrach a réalisé trois nouvelles découvertes de gisements pétroliers. Parmi ces trois nouvelles découvertes, on enregistre une importante découverte concrétisée au niveau du périmètre de la région de Touggourt. Il s’agit d’un gisement estimé à hauteur d’un milliard de barils », a précisé M. Hakkar à l’APS.

Il a rappelé que le groupe Sonatrach comptait investir 40 milliards de dollars entre 2022 et 2026 dans l’exploration, la prospection et la production.

« il n’est pas exclu de procéder à un recalcul des prix avec notre client espagnol »

Evoquant les exportations vers l’Europe, il a souligné que « depuis le début de la crise en Ukraine, les prix du gaz et du pétrole explosent. L’Algérie a décidé de maintenir, pour l’ensemble de ses clients, des prix contractuels relativement corrects. Cependant, il n’est pas exclu de procéder à un ‘recalcul’ des prix avec notre client espagnol ».

A la question de savoir si l’Algérie était en mesure de fournir à l’Europe, qui est à la recherche d’alternatives au gaz russe, des quantités supplémentaires de gaz, M. Hakkar a répondu: « Nous disposons à l’heure actuelle de quelques milliards (de m3 supplémentaires, NDLR) qui ne peuvent se substituer au gaz russe. En revanche, avec la cadence de nos explorations, nos capacités vont doubler d’ici quatre ans, ce qui laisse entrevoir des perspectives prometteuses avec nos clients européens ».

APS

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine