HomeActualitéNationalAgence Africaine des Médicaments: Benbahmed reçoit une délégation de l’UA

Agence Africaine des Médicaments: Benbahmed reçoit une délégation de l’UA

Dans le cadre de la candidature de l’Algérie pour abriter le siège de l’Agence Africaine des Médicaments AMA, le ministre de l’Industrie Pharmaceutique le Dr Abderrahmane Djamel Lotfi Benbahmed a reçu en audience la délégation de la mission d’évaluation de la commission de l’union Africaine UA, conduite par son président le Pr Aggrey John Douglas Amballi.

Selon un communiqué du ministère, l’audience a permis de réaffirmer la volonté de l’Algérie d’accueillir le siège de l’AMA, conformément aux instructions de Mr le Président de la République Abdelmadjid Tebboune visant  mettre à la disposition de l’Agence Africaine des Médicaments toute l’expertise algérienne, à travers ses ressources institutionnelles, scientifique et règlementaire en vue de soutenir et d’accompagner  l’AMA dans l’accomplissement de ses missions.

L’audience a également permis à M.Benbahmed de rappeler que l’Algérie dès  l’entame du processus de création de l’AMA a exprimé son ambition d’abriter son siège. En effet l’Algérie a été parmi les premiers Etats signataires du traité instituant l’AMA en février 2019, ratifié en juin 2021. L’instrument de ratification ayant été déposé auprès de la Commission de l’UA en juin 2021, l’Algérie a officiellement soumis sa proposition d’accueillir le siège en août 2021.

« Forte de ses 141 opérateurs pharmaceutiques, déployés à travers 159 sites de production, l’Industrie pharmaceutique algérienne, pilier de la politique de santé publique, est à présent considérée comme l’une des mieux abouties d’Afrique : résultat de nombreuses années d’efforts et d’investissements pour réduire sa dépendance aux importations et de s’orienter progressivement vers  l’exportation à la conquête des marchés régionaux et continentaux », indique-t-on.

Aujourd’hui, la production nationale couvre toutes les aires thérapeutiques avec une forte orientation vers la fabrication de produits à forte valeur  ajouté s notamment ceux destinée aux traitements d’oncologie et  les insulines, comme en témoigne  la fabrication locale du vaccin anti Covid- 19 par le groupe public Saidal en partenariat avec les laboratoires chinois sinovac

Ce développement sans précédent, coïncide avec  la création du Ministère de l’Industrie Pharmaceutique, identifiée comme secteur stratégique par les autorités publiques , ce qui a permis de substituer progressivement la production locale à l’importation en assurant une couverture de 66% des besoins en médicaments et de 75% en valeur.

L’existence d’une Agence Nationale des Produits Pharmaceutique de par les missions qui lui sont attribuées, son organisation et vu son expérience dans la formation des cadres venus de divers pays du continent africain apportera certainement une contribution considérable à l’AMA.

La refonte du cadre législatif et réglementaire, entreprise depuis la création du Ministère de l’Industrie Pharmaceutique, a l’effet de l’harmoniser et de le mettre au diapason des standards internationaux en vigueur en la matière.

Une ressource humaine et scientifique hautement qualifiée qui constituent l’un des fondements d’une industrie pharmaceutique forte

L’audience a également porté sur le rôle et les missions qui incombent à l’Agence Africaine du Médicaments, qui œuvrera notamment au développement du secteur de l’industrie pharmaceutique à travers la promotion des échanges et de la coopération entre les différents pays africains.

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine