HomeAfriqueMicrosoft vient officiellement d'ouvrir son premier centre de développement africain à Lagos

Microsoft vient officiellement d’ouvrir son premier centre de développement africain à Lagos

Le premier Centre de développement africain (ADC) de Microsoft a officiellement été inauguré le lundi 21 mars à Lagos. Situé au Kings Tower, dans la commune d’Ikoyi, c’est le 7e Centre de Microsoft au niveau mondial. D’une valeur de 100 millions $, il est dédié au développement de solutions technologiques et d’ingénierie destinées à l’Afrique et au monde. Il accueillera à cet effet les talents technologiques du continent et contribuera à l’avancée de l’innovation dans divers domaines stratégiques. Il fournira ainsi des opportunités d’emploi à des millions de jeunes.

Joy Chik, vice-présidente de Microsoft chargée de la division Identité, a affirmé que « l’ADC est le lieu où les ingénieurs de classe mondiale peuvent créer des produits et des services qui alimentent la future économie mondiale ».  Elle a révélé que le Centre « a dépassé les 500 ingénieurs qu’elle prévoit d’embaucher d’ici 2023 ». Ces ingénieurs travailleront dans l’intelligence artificielle, l’apprentissage automatique ou encore la réalité mixte.

Le Centre de développement africain est l’un des nombreux investissements dans le numérique que Microsoft a engagé au Nigeria depuis 2020. Ali Isa Pantami, ministre nigérian des Communications et de l’Économie numérique, a d’ailleurs souligné que «  l’ADC est en phase avec le projet d’économie numérique du gouvernement fédéral ». Il s’ajoute en effet aux engagements pris en mai 2021 par l’entreprise américaine en faveur de l’éclosion de l’économie numérique dans le pays, à travers le développement de la connectivité, la formation des jeunes et la transformation de l’administration.

Après l’inauguration du Centre de développement africain de Lagos, Microsoft procèdera à l’inauguration de celui de Nairobi au Kenya aujourd’hui jeudi 24 mars. Comme le Nigeria, le pays est l’un des grands carrefours numériques sur lesquels Microsoft veut capitaliser pour accroître son influence sur le continent. 

Wearetech.africa

Articles associés
Groupe des Sociétés Hasnaoui, Batimatec 2022

Fil d'actualité

Articles de la semaine