Homeéconomie numériqueShe’s IN TECH Challenge: les capacités innovantes de l’entrepreneuriat féminin

She’s IN TECH Challenge: les capacités innovantes de l’entrepreneuriat féminin

« She’s IN TECH Challenge », le premier Marathon TECH inclusif de la communauté féminine algérienne à l’étranger, organisée par la start-up labellisée NafsiyaTECH avec Sonatrach comme sponsor officiel avec ADEX Cloud, sera clôturé le 22 mars 2022 au Centre de recherche en anthropologie sociale et culturelle (Crasc) à Oran.

L’événement est une première en Algérie, autant que Sonatrach boostant l’entreprenariat féminin avec les projets innovants. La grande compagnie se démarque, ainsi, en soutenant et accompagnant les innovatrices et startuppeuses.

Lancé le 31 mars 2021 dans le cadre de la célébration de la Journée internationale des droits des femmes, ‘’She’sIN TECH Challenge’’, après une année de challenge en ligne, ayant vu la présentation de 87 projets dont 18 sélectionnés, verra sa cérémonie de clôture sanctionnée par la remise des prix et des cadeaux aux 9 lauréates se tenir en présentiel.

7 secteurs et plus de 50 experts

« She’s IN TECH Challenge », touche 7 secteurs, à savoir, l’énergie, le transport, la finance/assurance, la santé, la santé mentale, la diaspora et la culture. Mener à bien cet évènement et le faire aboutir au profit de la femme algérienne est une tâche qualifiée de lourde par son organisatrice, qui a, tout de même, réussi à regrouper autour d’elle plus de 50 experts dans le numérique et la hightech, spécialistes dans les 7 secteurs du challenge et n’a pas omis, dans son choix, d’impliquer les experts de la communauté algérienne à l’étranger.Les sponsors seront également présents ce 22 mars. Il s’agit en plus de ceux cités, du Groupe LACHTER (le premier qui a cru à Nafsiya TECH) et au projet She’s In TECH Challenge,  dela Compagnie centrale de réassurance (CCR) et de la Société algérienne des assurances (SAA)

Mais pas seulement. Car l’assistance comptera également les représentants de l’Université d’Oran II Mohamed Ben Ahmed, partenaire officiel de la dite startup etde la Chambre de commerce et d’industrie de l’Oranie  ( CCIO), de l’Agence nationale d’appui et de développement de l’entreprenariat (ANADE), du Groupement algérien des acteurs du numérique (GAAN), de l’Institut national algérien de propriété industrielle (INAPI), de l’Agence nationale de valorisation des résultats de la ‎recherche et du développement technologique (ANVREDET) et de la Bourse d’Alger,

L’organisateur, la star-tup labellisée « NafsiyaTECH-Tech Innovation, Training &Entrepreneurship», dirigée par la Dr DjalilaRahali, s’attend à une journée exceptionnelle boostée par ses sponsors officiels.

Quatre en un

Rarement dans les annales un seul évènement aurait réuni autant d’objectifs à la fois.

‘’She’s In TECH Challenge’’, est à la fois :

Féminin : dans son but de garantir l’AUTONOMISATION DE LA FEMME DANS LA TECHNOLOGIE, L’INNOVATION ET L’ENTREPRENEURIAT, déjà un trois en un.

Inclusif : En ayant des hommes comme membres de jury et en acceptant la participation d’hommes dans une thématique abordant le cancer  lancée à l’occasion d’Octobre Rose, car « cette pathologie n’a pas de genre » nous dit Dr. Rahali.

Valorisant l’étudiant : En réservant un prix spécial pour le meilleur projet féminin issu d’un club scientifique et un trophée au meilleur club scientifique partenaire social. Cette valorisation est une manière de rapprocher davantage l’étudiant de l’entreprise et du milieu professionnel via des projets innovants.

Nationaliste transfrontière : permettant l’implication de la diaspora dans le développement de l’Algérie, par valorisation des compétences qu’elle recèle et transfert de connaissance.

Endurance féminine

Enfin, le défi de ‘’She’s In TECH Challenge’’, est avant tout humain, car malgré les aléas de la vie ayant émaillé le parcours des équipes de NafsiyaTECH durant les préparatifs (Pandémie, décès de proches, etc), n’ont pas dissuadé les organisateurs à toujours aller de l’avant. C’est après tout « un défi aussi pour nous, pour moi qui a lancé l’évènement à partir d’un hôpital. » nous confirme DDjalilaRahali.

Cap sur la femme rurale

Leur ambition demeure la même que celle affichée initialement : être une valeur ajoutée pour le pays en créant non seulement les outils y afférents, mais aussi des projets de longue durée, projets qui permettront à la femme de mieux servir son pays, qu’elle soit étudiante ou employée, cheffe d’entreprise ou jeune start-uppeuse, femme au foyer ou femme rurale, d’ailleurs ces deux dernières catégories sont, selon Dr DjalilaRahali, celles qui connaissent le mieux les besoins d’une famille , d’un quartier et d’une région.

She’s IN TECH Challenge excellent réservoir d’idées et projets innovants venant de femmes, sera un point de départ de femmes innovantes et leurs groupes que NafsiyaTECH invitera à aller plus vers les zones rurales, désenclavées, cherchant les besoins là où il y a un grand manque et inciter ainsi d’autres femmes à avoir leurs propres entreprises, qu’elles soient industrielles ou artisanales en se faisant aider par des personnes qui ont la technique et la manière de faire.C’est dire que ‘’She’s In TECH Challenge’’ est davantage une vision qu’une compétition inclusive extra-genres (hommes et femmes), mais aussi intra-genres (touchant à toutes les catégories féminines), qui apporte une synergie harmonieuse entre l’humain, le géographique, l’économique et le social.

Articles associés
Groupe des Sociétés Hasnaoui, Batimatec 2022

Fil d'actualité

Articles de la semaine