Homeéconomie numériqueProjets innovants : une prime jusqu’à 10% du coût du projet prochainement...

Projets innovants : une prime jusqu’à 10% du coût du projet prochainement octroyée par l’Anade

Une « prime technologique » pouvant atteindre 10% du coût du projet sera octroyée prochainement par l’Agence nationale d’appui et de développement de l’entrepreneuriat (Anade) aux projets innovants ou à forte valeur ajoutée technologique, a indiqué, mardi à Alger, un responsable de l’agence.

L’octroi de cette prime sera activé « dès que les critères d’éligibilité seront mis en place par un comité composé d’experts, d’universitaires et de cadres de l’Anade », a expliqué le chargé de la gestion de l’Anade, Mohamed Chérif Bouziane.

S’exprimant à l’occasion d’un workshop sur l’ »Eco Smart Lab », une infrastructure permettant l’accompagnement des porteurs de projets dans les domaines technologiques et de l’innovation dans différents secteurs lancé par l’Anade en partenariat avec l’Algérienne de Réalisation d’équipements et d’Infrastructures Métalliques (ALRIM), filiale du groupe IMETAL, M. Bouziane a précisé que « tous les projets ayant intégré ce laboratoire bénéficieraient de cette prime ».

Une année après le lancement de ce laboratoire, il a été possible de relever les contraintes que pouvaient rencontrer les porteurs de projets, notamment pour le financement des prototypes ou encore l’accès aux équipements, dans le but « de capitaliser cette expérience et la dupliquer », a-t-il expliqué.

Cette infrastructure propose « un accompagnement spécifique et adapté » aux porteurs de projets avec un espace totalement équipé en outils de travail et en logiciels ayant été aménagé par ALRIM qui a, aussi, mis à leur disposition l’ensemble de ses équipes et de ses équipements, ainsi que son réseau de clients pour la commercialisation de leurs produits, a fait savoir M. Bouziane.

Afin de faire bénéficier « tous » les jeunes algériens issus des différentes régions du pays de ce laboratoire, « une structure d’accueil est en train d’être aménagée », a-t-il ajouté.

L’intégration à ce laboratoire est « gratuite », a souligné M. Bouziane, précisant que l’inscription se fait à travers une plateforme accessible via le site d’ALRIM et ouverte à « tous les projets offrant des produits de substitution à l’importation », notamment pour les porteurs de projets n’ayant pas bénéficié du dispositif Anade.

De son coté, le PDG d’ALRIM, Mokhtar Tayane, a estimé que ce laboratoire constitue une « modeste contribution de son entreprise pour encourager l’innovation et créer la valeur ajoutée nécessaire pour combler les failles dont souffrent les entreprises publiques ».

D’autres laboratoires seront créés avec Sonatrach, Sonelgaz et ENIE

M.Bouziane a annoncé, lors de cet événement, la création de nouveaux Eco Smart Lab, notamment dans le domaine des hydrocarbures en partenariat avec Sonatrach « qui a donné son avis favorable », au même titre que le Groupe Télécom Algérie (GTA) qui a donné son accord pour la mise en place d’un Eco Smart Lab dans le domaine des télécommunications.

Un autre laboratoire du genre sera créé en partenariat avec Sonelgaz, en plus de celui dans le domaine de l’électronique qui aura comme partenaire l’Entreprise nationale des industries électroniques (Enie), a ajouté le responsable de l’Anade.

Il a souligné que le choix de la localisation de ces laboratoires se fera en fonction des potentialités de chaque région, notamment en matière d’universités et d’entreprises publiques, afin de créer « l’écosystème favorisant leur réussite ». 

Ce workshop a été une occasion pour certains porteurs de projets de présenter leurs produits. Mme. Nabila Abdelli a ainsi présenté un chargeur universel fabriqué dans son unité d’assemblage des circuits imprimés à Blida, alors que M. Farouk Ança, inventeur, a développé un produit additif permettant une réduction jusqu’à 25% de la consommation de carburant tout en augmentant la longévité du moteur et en diminuant la pollution.

Lors d’une visite des ateliers d’ALRIM, deux projets ont été, également, présentés dont un prototype de conteneur frigorifique, ainsi qu’une ligne de broyage de pneumatiques développée par un porteur de projets et ayant fait l’objet de commandes, a indiqué le directeur de l’Eco Smart Lab, Mohamed Bouchenine.

APS

Articles associés
Groupe des Sociétés Hasnaoui, Batimatec 2022

Fil d'actualité

Articles de la semaine