HomeénergieGaz : Sonatrach disposée à soutenir ses "partenaires en cas de situation...

Gaz : Sonatrach disposée à soutenir ses « partenaires en cas de situation difficile »

L’offensive militaire lancée jeudi dernier par le président russe, Vladimir Poutine, contre l’Ukraine a ravivé la crise gazière dans L’Union européenne et a fait explosé les prix du gaz.

Cette opération militaire a accentué les tensions sur le marché énergétique. Pour la première fois depuis 2014, le prix du baril de pétrole a dépassé les 100 dollars. Toutefois, l’approvisionnement de l’Europe en gaz suscite plus d’inquiétudes, puisque la Russie a livré près de 40% du gaz consommé dans l’UE, loin derrière l’Algérie qui assure 11% de l’approvisionnement.

s’exprimant dans un entretien accordé au quotidien « Liberté » publié ce dimanche 27 février 2022, le PDG de Sonatrach, Toufik Hakkar a indiqué que « Sonatrach est et restera un partenaire et un fournisseur fiable de gaz pour le marché européen et est constamment disponible et disposée à soutenir ses partenaires de long terme en cas de situation difficile ».

Toufik Hakkar a précisé que « l’Algérie contribue à hauteur de 11% dans le total des importations en gaz du continent ».

Le même responsable a rappelé que « l’alimentation du marché européen se fait via son réseau de pipelines qui cumule une capacité d’expédition de 42 milliards de mètres cubes de gaz naturel et sous forme liquéfiée grâce à une capacité de production de plus de 50 millions de mètres cubes de GNL et une flotte de 6 méthaniers ».

Toufik Hakkar a indiqué que Sonatrach « dispose d’une capacité non utilisée sur le gazoduc transméditerranéen, qui pourrait être utilisé pour augmenter les approvisionnements du marché européen ».

« Aussi, la contribution de Sonatrach pourrait s’étendre aux pays non desservis par les gazoducs reliant l’Algérie à l’Europe à travers des ventes de GNL », a précisé le PDG du groupe pétrolier et gazier.

Cependant, Toufik Hakkar a précisé que « ces appoints en gaz naturel et/ou en GNL sont tributaires de la disponibilité de volumes excédentaires après satisfaction de la demande du marché national, de plus en plus importante, et de ses engagements contractuels envers ses partenaires étrangers ». 

Un plan d’investissement de 8 milliards de dollars pour 2022

Le PDG du groupe pétrolier et gazier Sonatrach a indiqué que « le plan d’investissement pour l’année 2022 avoisinera les 8 milliards de dollars et s’inscrit dans le cadre de nos objectifs à moyen terme ». 

Le plan vise, selon le même responsable « à mobiliser de nouvelles réserves de pétrole et de gaz, à travers plusieurs projets de développement de gisements, tels que Touggourt, Hassi Bi Rekaiz et Berkine Sud pour l’huile, Isarene, TFT et les gisements du Sud-Ouest pour le gaz, et à développer des capacités de raffinage, à travers la réalisation d’une nouvelle raffinerie à Hassi Messaoud et d’une unité de conversion de fuel à la raffinerie de Skikda ».

Toufik Hakkar a indiqué que « le plan prévoit également le développement de la pétrochimie, principalement l’unité de production de Méthyl Tert Butyl Ether (MTBE) à Arzew, l’unité de production de Linear Alkyl Benzène (LAB) à Skikda et le complexe de production de polypropylène à Arzew, en partenariat avec TotalEnergies ».

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine