HomeénergieTebboune : "Le secteur des hydrocarbures a prouvé sa disposition à contribuer...

Tebboune : « Le secteur des hydrocarbures a prouvé sa disposition à contribuer à la sécurité énergétique de nos partenaires »

« Le secteur des hydrocarbures a prouvé sa disposition à contribuer à la sécurité énergétique de nos Etats partenaires en assurant l’approvisionnement des hydrocarbures, notamment le gaz naturel », a indiqué ce jeudi le président de la République, Abdelmadjid Tebboune.

Dans une allocution lue en son nom par le Premier ministre, Aïmene Benabderrahmane lors d’une cérémonie organisée à Hassi-Messaoud à l’occasion de la célébration du 66e anniversaire de la création de l’Union générale des travailleurs algériens (UGTA) et du 51e anniversaire de la nationalisation des hydrocarbures, le président Tebboune a expliqué que « le développement de la production primaire a enregistré une hausse notable en 2021 s’élevant à un taux de 14% pour les hydrocarbures et 23% pour le gaz sur fond de reprise de la dynamique économique internationale ».

Globalement, la production nationale qui a triplé depuis 1971, atteint actuellement 200 millions tonnes équivalent pétrole, notamment le gaz naturel, a précisé M. Tebboune. Cela confirme « cette forte volonté nationale qui ne cesse d’animer les hommes et femmes du secteur dont les efforts ont consolidé le rôle de l’Algérie dans les marchés pétrolier et gazier au niveau régional et international », a affirmé le président de la République.

L’Algérie a acquis « des capacités importantes » en matière de valorisation des hydrocarbures disposant désormais de grandes infrastructures industrielles dans le domaine de raffinage de pétrole, d’industries pétrochimiques, de transport via pipelines et d’exportation, notamment à travers les pipelines liant notre pays à l’Europe, outre les capacités de liquéfaction du gaz naturel et les méthaniers pour GNL, a souligné M. Tebboune.

Ces efforts ont été couronnés par la réduction des importations des dérivés de pétrole à plus de 50% en 2021, en s’orientant vers l’exportation durant les prochaines années, a affirmé le Président Tebboune, rappelant qu’aucune quantité de carburant n’a été importée en 2021.

S’agissant de la fourniture des sources d’énergie à la population, le président de la République a exprimé « sa fierté » quant à la réalisation d’un saut qualitatif et des niveaux parmi les plus élevés dans la région, et ce, à la faveur du raccordement de plus de 99% des foyers à l’électricité et 65% au gaz naturel.

Le Président Tebboune a relevé, dans ce sens, la poursuite des efforts pour le raccordement des zones enclavées à travers le territoire national, des périmètres agricoles et des différentes exploitations en vue d’améliorer les conditions de vie de la population et renforcer la dynamique économique.

L’Algérie capable de devenir « un acteur clé » dans le domaine de l’hydrogène vert  

Le président Tebboune a affirmé que l’Algérie était capable de devenir « un acteur clé » dans le domaine de l’hydrogène vert. Il a indiqué que la place de choix à laquelle l’Algérie aspire dans le processus de transition énergétique dans les prochaines années « repose également sur notre capacité à adhérer aux plus efficientes solutions climatiques, à savoir l’hydrogène à utilisation « zéro pollution ».

« Aujourd’hui nous sommes capables d’adhérer en tant qu’acteur clé dans les projets mondiaux et régionaux d’hydrogène vert », a-t-il soutenu. 

A cet effet, le Président Tebboune a souligné que l’Algérie « dispose des meilleures options, au niveau mondial, dans ce domaine, grâce aux nombreux atouts et potentialités dont elle recèle, notamment un potentiel considérable en énergie solaire, un large réseau électrique, sa grande superficie, des infrastructures nationales et internationales pour le transport du gaz naturel et un tissu industriel dont celui de la production de l’ammoniac et de l’hydrogène, outre un vaste réseau d’universités et de centres de recherche ».

L’Algérie oeuvre actuellement, sur la base de ces atouts comparatifs, à l’élaboration d’une stratégie nationale de développement de l’hydrogène, y compris l’hydrogène vert, afin de lui permettre de s’intégrer pleinement dans la dynamique mondiale en matière de transition énergétique et environnementale, a estimé le chef de l’Etat.

Cette orientation s’inscrit dans le cadre de « la démarche de l’Etat visant à mobiliser et à valoriser toutes ses ressources, notamment les énergies renouvelables, d’autant que l’Algérie dispose d’un potentiel considérable en énergie solaire et de sources réelles d’hydrogène vert », a poursuivi M. Tebboune.

Algérie-Eco avec APS

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine