HomeActualitéNationalOuverture de la 6e édition du Salon international de la pharmacie en...

Ouverture de la 6e édition du Salon international de la pharmacie en Algérie

La 6ème édition du Salon international de la pharmacie en Algérie (SIPHAL 2022) s’est ouverte mardi au Palais des expositions d’Alger, avec la participation de près de 150 exposants nationaux et internationaux.

Lors de la cérémonie d’ouverture, le ministre de l’Industrie pharmaceutique, Abderrahmane Djamel Lotfi Benbahmed, a souligné l’importance de cet évènement, devenu un « rendez-vous annuel incontournable pour les différents intervenants du secteur ».

Selon le ministre, cette manifestation permet de mettre en relief les synergies entre les acteurs de l’industrie pharmaceutique, visant à promouvoir ce secteur dans ses différents pôles, conformément aux orientations du président de la République qui avait souligné que 2022 sera l’année de la relance économique.

Placée sous le thème « L’industrie pharmaceutique au service de la santé », la 6ème édition du SIPHAL, s’étalant jusqu’au 26 février courant, a pour ambition de « démontrer les efforts déployés par les opérateurs du secteur qui s’inscrivent pleinement dans les engagements des hautes autorités visant notamment à asseoir une véritable industrie pharmaceutique en mesure d’assurer la couverture à hauteur de 70% des besoins nationaux en produits pharmaceutiques », ont indiqué les organisateurs.

« Ce thème se veut donc fédérateur et souhaite mettre en lien davantage les industriels du modèle pharmaceutique algérien, unique en son genre, et les usagers de ce modèle que sont les professionnels de santé et en premier les pharmaciens d’officines et hospitaliers », ajoutent-ils.

Selon les organisateurs, le SIPHAL 2022 sera un lieu de rencontre et d’échanges pour les entreprises du médicament, et une occasion propice leurs permettant de croiser les regards d’experts de la fabrication des médicaments (institutionnels, professionnels de la pharmacie).

SIPHAL 2022 se déroule avec le soutien des institutions, organisations et représentations professionnelles du secteur (CNOP, SNAPO, UNOP, ANPP, PCH, ANPP, SAPHO), souligne la même source.

2022 sera l’année de l’oncologie avec 10 projets de production locale

Le ministre de l’Industrie pharmaceutique a indiqué que l’année 2022 sera l’année de l’oncologie grâce à la mise en branle de plus de 10 projets liés à la fabrication locale des médicaments utilisés dans le traitement des cancers.

« Trois projets menés par Saidal pour la fabrication locale des médicaments traitant le cancer ont déjà abouti, et sept autres seront finalisés en 2022 « , a assuré M. Benbahmed dans une déclaration à la presse.

Assurant qu’en 2023 « tous les médicaments utilisés dans le traitement des cancers seront produits localement » évitant ainsi toute pénurie dans ce domaine, il a estimé que la production locale de ce genre de médicaments est la meilleure façon de régler la problématique de la disponibilité d’une façon définitive.

M. Benbahmed a relevé que, depuis deux années, les laboratoires locaux ont réussi à augmenter la production locale des médicaments y compris les médicaments traitant la Covid-19.

Il a rappelé, dans ce cadre, que l’Algérie fait partie du cercle fermé des pays qui ont réussi à produire localement le vaccin anti-Covid, ajoutant que les opérateurs algériens sont appelés à redoubler d’efforts pour aller vers l’exportation.

Tout en appelant les producteurs de médicaments algériens à aller vers l’exportation, le ministre a annoncé qu’au courant du mois de mai prochain, un salon dédié au médicaments sera organisé à Dakar au Sénégal où l’ensemble des producteurs de médicaments algériens pourront présenter leurs produits, en présence des centrales d’achat de médicaments essentiels de toute l’Afrique de l’ouest.

La PDG du groupe Saidal, Fatoum Akassam, a souligné, dans une déclaration à la presse, que le groupe détient actuellement trois nouvelles usines localisées à Cherchel , Constantine et dans la localité d’El Harrrach (Alger centre) et dont la capacité de production des médicaments utilisés dans le traitement du cancer ainsi que de l’insuline est « très grande et de haute qualité ».

Algérie-Eco avec APS

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine