HomeActualitéNationalOran : réception de 4 navires à quai de production locale

Oran : réception de 4 navires à quai de production locale

Construits par l’Entreprise nationale de réparation navale (Erenav-unité d’Oran) au profit de l’Entreprise portuaire de Skikda, quatre (4) navires à quai ont été réceptionnés mardi au port d’Oran.

Les navires à quai construits par l’Erenav sont de production algérienne avec un taux d’intégration de 80%, selon les explications fournies, lors de la cérémonie de réception présidée par le ministre des Transports, Aïssa Bekkaï, rapporte l’agence APS. En août dernier, l’Entreprise portuaire de Skikda avait réceptionné le premier navire à quai construit par l’Erenav-unité d’Oran.

Le ministre des Transport a insisté sur « l’importance d’encourager la construction de ce genre de navires qui permettra de réduire la facture des importations, notamment au regard des coûts d’importation », appelant l’Entreprise à consentir davantage d’efforts pour construire de nouveaux navires, à l’instar des navires à quai, au profit des ports algériens.

Dans une déclaration à la presse, en marge de sa visite d’inspection au port d’Oran, M. Bekkaï a souligné que son département ministériel œuvrait en collaboration avec tous les secteurs y compris l’Agriculture et le Commerce à développer l’économie nationale et à promouvoir les exportations hors hydrocarbures.

Projet d’extension du terminal à conteneurs du port d’Oran

Après avoir inspecté le projet d’extension du terminal à conteneurs du port d’Oran, le ministre des Transports a affirmé l’achèvement des travaux à 100%, annonçant sa mise en service dès la finalisation de l’opération d’équipement, ce qui permettra d’insuffler une nouvelle dynamique à la circulation de marchandises.

Avec la réception de cet « important » projet, dans une première phase, 500.000 conteneurs seront traités annuellement, pour passer progressivement à 1 million de conteneurs par an dans les années à venir, selon le directeur général de l’entreprise portuaire d’Oran Korba Mokhtar, qui a indiqué que ce port accueillera des navires de grande taille, de type Panamax avec un tonnage allant de 4.000 à 8.000 conteneurs.

Pour rappel, les travaux programmés, pour lesquels un montant de 12 milliards de DA a été alloué par les Pouvoirs publics, comprenaient la remise en eau sur une superficie de 16,5 hectares, portant la superficie totale à environ 24 hectares, ainsi que la réalisation d’un quai de 460 mètres de long et de moins de 14 mètres de profondeur, conforme aux normes internationales en vigueur au niveau du bassin méditerranéen, selon M. Korba.

La même entreprise portuaire a également consacré un montant de près de 300 millions de DA pour la réalisation de certaines installations telles que le réseau d’éclairage public, un siège pour l’administration en charge de la gestion du terminal des conteneurs, un atelier technique et autres.

En parallèle du projet d’extension, le port d’Oran sera appuyé par l’acquisition de deux engins de déchargement des conteneurs des navires et de 7 autres engins d’expédition et de transfert des conteneurs du quai au terminal des conteneurs, ce qui donnera une grande mobilité et une nouvelle dynamique à même de contribuer au développement de l’activité de l’entreprise portuaire.

Projet de réahbilitation du téléphérique d’Oran

Le ministre des Transports a mis l’accent, lors de l’inspection du projet de réhabilitation et de réparation du téléphérique d’Oran, sur la nécessité de mobiliser davantage de personnels pour accélérer la cadence des travaux de réalisation des trois stations de ce moyen de transport (Cité Ennasr, Si Salah et El-Menbaâ) pour sa livraison avant la date de la 19è édition des Jeux Méditerranéens prévus à Oran du 25 juin au 5 juillet prochain.

Pour rappel, le projet de remise en état du téléphérique d’Oran, à l’arrêt depuis près de neuf ans, a été lancé et les travaux de génie civil ont été confiés à un sous-traitant national, concernant notamment la réhabilitation des trois stations situées au quartier En-Nasr (ex-Derb) et Si Salah (ex Planteurs) et sur les hauteurs du mont Murdjadjo, en plus de l’achèvement de la construction de 11 colonnes portant les rames.

La phase d’installation des équipements nécessaires au projet débuteront immédiatement après l’achèvement des travaux d’aménagement des stations.
Le coût global de ce projet, confié à une entreprise Suisse-autrichienne, dont le taux d’avancement des travaux a atteint 55%, est estimé à plus de 1,47 milliard de dinars.

Ce moyen de transport moderne, qui s’étend sur 1.900 mètres de long, avec un total de 36 cabines de huit places, permettra de transporter environ 1.200 passagers par heure, selon les explications fournies sur place.

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine