AccueilActualitéNationalOued El-Harrach : plus de 80% des unités de production sur les...

Oued El-Harrach : plus de 80% des unités de production sur les deux rives ne déversent plus leurs déchets

- Advertisement -

Plus de 80% des unités de production implantées sur les deux rives de Oued El-Harrach ne déversaient plus leurs déchets qui polluaient jusque là ce Oued.

C’est ce qu’a indiqué lundi la ministre de l’Environnement, Samia Moualfi, en marge d’une visite aux différents projets d’aménagement de Oued El-Harrach à Alger et Blida.

The graduate Fair

Mme Moualfi, dont les propos ont été rapportés par l’agence APS, a précisé que la majorité des unités de production implantées sur les deux rives du Oued avaient mis en place des stations d’épuration et de traitement de leur déchets et qu’il ne restait que 26 unités dépourvues de stations.

Les entreprises industrielles doivent assumer leur responsabilité en matière de protection de l’environnement, a souligné la ministre faisant état de discussions en cours avec les responsables de ces entreprises pour trouver les solutions idoines.
Parmi les solutions proposées, la possibilité de réaliser une station d’épuration avec « un financement commun » avec les entreprises industrielles concernées.

Les entreprises industrielles dépourvues de moyens financiers pour la réalisation de stations de traitement sont appelées à fédérer leurs moyens avec les autres entreprises pour la réalisation d’une station commune.

La priorité du projet d’aménagement de Oued El-Harrach consiste à stopper la pollution et, partant, améliorer les conditions de vie des riverains du Oued.

Lors de cette visite d’inspection, Mme. Moualfi était accompagnée du ministre de l’Energie et des mines, Mohammed Arkab, du ministre des Ressources en eau et de la Sécurité hydrique, Karim Hasni et du ministre de l’Industrie, Ahmed Zeghdar ainsi que du wali d’Alger, Ahmed Maabed et du Secrétaire général de la wilaya de Blida.

Concernant le taux d’avancement des travaux, la ministre a fait savoir que l’aménagement de Oued El Harrach concerne plusieurs parties dont certaines ont dépassé les 95%, tandis que les travaux sont en cours en coordination avec les secteurs concernés pour parachever les travaux et accompagner les maitres d’œuvres à travers la levée des obstacles notamment techniques.

Le projet prévoit plusieurs étapes dont l’aménagement hydraulique et des espaces sportifs et de loisirs.

La valeur de ce projet dont la réalisation a été engagée en 2012, est estimée à 38 mds da pour un délai de réalisation de 82 mois selon les explications avancées lors de la visite.

Les travaux de ce projets sont assurés par la société sud-coréenne « Daewoo » et l’entreprise nationale « COSIDER ».

Ce projet qui sera réalisé sur quatre tranche comprend des stations de traitement, des stations de pompage et des stations anti-inondations outre un système d’alerte automatique en cas d’augmentation du niveau des eaux. Il s’agit également de structures contre la pression des eaux et des stations pour le contrôle de la qualité des eaux comprenant des micro-laboratoires permettant de repérer la source de pollution en sus d’un système mécaniques pour éliminer les mauvaises odeurs.

M.Arkab a rappelé lors de sa visite l’impératif de réaliser les différentes structures et stations du projet afin de garantir l’autonomie en matière d’approvisionnement en énergie à travers notamment les énergie renouvelables.

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine