HomeActualitéNationalWilayas du Nord : une opération de recensement des terres agricoles inexploitées

Wilayas du Nord : une opération de recensement des terres agricoles inexploitées

Le ministère de l’Agriculture et du Développement rural a annoncé, mardi, le lancement d’une opération de recensement des terres agricoles inexploitées ou abandonnées dans les wilayas du Nord.

« Le ministère de l’Agriculture et du Développement rural a engagé une opération de recensement des terres inexploitées ou abandonnées à travers les wilayas du nord du pays, en vue de les récupérer et les octroyer de nouveau aux investisseurs, conformément à la réglementation en vigueur, à l’effet de contribuer à la production nationale et consolider la sécurité alimentaire du pays », a indiqué le ministère dans un communiqué, repris par l’agence APS.

L’opération concernera en premier lieux les wilayas du Centre : Alger, Blida, Tipaza et Boumerdès et sera généralisée progressivement à travers l’ensemble du territoire national.

Elle permettra d’établir un état des lieux réel de toutes les exploitations inexploitées, leur localisation au niveau du terrain et la prise de décision conformément à la réglementation en vigueur notamment les lois 90-25 et 10-03, selon la même source.

La loi 90-25 du 18 novembre 1990 stipule que la non-exploitation effective des terres agricoles constitue, en raison de leur importance économique et leur fonction sociale, « un abus de droit », alors que la loi 1003 du 15 août 2010 stipule que la non-exploitation des terres agricoles ainsi que leur détournement de leur vocation, constitue un « manquement du concessionnaire à ses obligations ».

Céréales : de nouvelles mesures pour réussir le programme d’irrigation d’appoint

Dans un second communiqué rapporté égalemet par l’agence APS? le ministère de l’Agriculture a indiqué que de nouvelles mesures ont été prises par le ministère de l’Agriculture et du Développement rural afin de réussir le programme d’irrigation d’appoint prévu pour la campagne céréalière en cours.

« Dans le cadre de l’encadrement de la campagne céréalière 2021/2022, notamment le programme d’irrigation d’appoint, le ministère de l’Agriculture et du Développement rural a pris de nouvelles mesures afin d’assurer la réussite de cette opération, et ce, à travers les missions qui seront effectuées à partir du premier février 2022, par des commissions composées des cadres du secteur et des instituts techniques sous tutelle, au niveau des 35 wilayas concernées », selon la même source.

Les missions porteront sur la vérification des parcelles, après géolocalisation précise des surfaces céréalières concernées par le programme d’irrigation d’appoint.

Aussi, des réunions seront organisées régulièrement avec l’ensemble des acteurs des wilayas concernées par ce programme afin de déclencher, en cas de besoin l’irrigation d’appoint, en temps réel, sur la base des bulletins d’alertes.

En outre, des actions de sensibilisation et de proximité seront menées et consacrées à l’importance de l’utilisation de l’irrigation d’appoint des céréales, prônée par les pouvoirs publics pour pallier au déficit pluviométrique et pour accroître les rendements.

Par ailleurs, dans le but d’encourager les céréaliculteurs à adhérer à ce programme, le ministère de l’Agriculture et du Développement rural a mis en place un dispositif de soutien et d’accompagnement pour l’acquisition d’équipements d’irrigation, ajoute le communiqué.

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine